Roulé à la confiture de Fraises de Plougastel:

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Roulé à la confiture de Fraises de Plougastel:

Message par Admin le Lun 12 Oct - 17:12




Dessert facile et bon marché

Préparation 10 min
Cuisson 20 min
Repos 3 H

Pour 6 personnes:
1 pot de confiture de fraises de Plougastel/20 g de sucre glace
Pour le roulé:
4 Oeufs/ 120 g de sucre/ 120 g de farine/ 2 c. à soupe de fine de Bretagne

1- Préchauffez le four à 180°C (th.6). Dans un bain-marie, fouettez les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange triple de volume. Incorporez délicatement la farine en soulevant l'appareil puis ajoutez la fine de Bretagne.

2- Verser le mélange sur une tôle habillée de papier sulfurisé. Enfournez 8 minutes.

3- A la sortie du four, posez la génoise encore collée sur le papier sur un torchon mouillée. Roulez le tout et laissez refroidir 5 minutes

4- Déroulez la génoise, otez la feuille de papier sulfurisé en tirant délicatement, tartinez généreusement la génoise de confiture puis enroulez-la une nouvelle fois.

5- Laissez-la reposer au moins 3 heures avant de la soupoudrer de sucre glace.
avatar
Admin
Admin

Messages : 10103
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roulé à la confiture de Fraises de Plougastel:

Message par Admin le Lun 12 Oct - 17:17

Finistère. Si l'histoire de la fraise de Plougastel m'était contée

Non, l'histoire de la fraise de Plougastel n'a pas 300 ans. Elle est cependant suffisamment longue pour avoir connu plusieurs rebondissements. Voici un historique condensé de ce fruit très apprécié, qui ne dispose pourtant d'aucune appellation contrôlée.

Lundi 14 juillet, le 300e anniversaire de l'arrivée des premiers fraisiers à Plougastel a été fêté sur le port de Tinduff. C'est pourtant le 17 août 1714 et à Marseille qu'Amédée-François Frézier a débarqué les premiers plants. « Frézier était un ingénieur militaire et il est allé au Chili pour examiner les fortifications militaires espagnoles, sous couvert d'expédition botanique », raconte Jean-Claude Le Gall, cultivateur à la retraite. L'histoire officielle a retenu que des plants de fraisiers ont été cultivés à Plougastel à partir du milieu du XVIIIe siècle, ce qui correspond aussi à la nomination, en 1739 et à Brest, d'Amédée-François Frézier comme directeur des fortifications de Bretagne.
Il a longtemps été dit que ce dernier serait venu avec quelques plants, mais rien ne permet d'en être certain. L'autre hypothèse - qui a la préférence des historiens de la fraise - est liée au tremblement de terre qui a touché Brest en 1736 et qui a détruit le jardin des simples (qui était aussi celui de l'hôpital maritime). C'est pour le reconstruire en 1738 que des graines et plants seraient venus des jardins du roi à Paris. Dans la cargaison, quelques « descendants » des fraises blanches du Chili ramenées par Frézier 24 ans plus tôt.

Le marché anglais, dès la fin du XIXe

C'est à Keraliou, face à Brest, que la culture de la fraise a débuté, avant de s'étendre plus au sud (Lannourzel, Saint-Adrien, Lauberlac'h...) à partir de 1820. Un demi-siècle plus tard, en 1877, on retrouve des fraises à Loperhet.

À peu près à cette époque, l'arrière-grand-père de Marie Le Gall a, pour sa part, choisi d'écouler une partie de sa production en Angleterre. « À partir de 1865, il avait commencé par utiliser le train pour atteindre Paris. Après, quand les bateaux ont été capables de transporter les fruits en seize heures, il a pu travailler avec les Anglais », résume celle qui, à 89 ans, a toujours vécu à Keraliou. Mémoire intacte, elle se souvient qu'à partir de 1947, Claude, son époux, s'est à son tour tourné vers l'Angleterre : « Notre avantage pour les Anglais, c'était d'avoir des fraises précoces. »

Cette période d'après-guerre marque un fort déclin du commerce de la fraise et il faut attendre les années 1960 pour assister à un sursaut. À cette époque, une coopérative est créée et remplace les sociétés de producteurs qui existaient jusqu'alors, « pour repartir du bon pied », commente Jean-Claude Le Gall, le fils de Marie.

Pour l'ancien agriculteur, « une véritable révolution technique » va suivre. Plastiques noirs au sol pour maîtriser l'humidité, tunnels en plastique pour recouvrir les plants, contrôle de l'arrosage, mais aussi « une réflexion commerciale et marketing » sont autant d'innovations qui ont rapidement porté leurs fruits.


Fraises sous serres


La création de serres à partir de 1962 a aussi poussé les agriculteurs à diversifier leurs cultures, « puis l'Inra a imposé des plants qui se sont révélé être stériles en 1975. C'était une catastrophe. De nombreux cultivateurs sont également partis en retraite dans la foulée, si bien qu'au début des années 1990, la production n'était plus que de 200 à 300 tonnes alors qu'elle était de 7 000 tonnes entre les deux guerres », se souvient Jean-Claude Le Gall.

Puis la gariguette - variété précoce inscrite au catalogue officiel de l'Inra en 1976 - est entrée en scène. Les grandes serres, qui ne servaient plus, ont permis de la produire hors sol. Créée en 1981, Savéol a réuni la coopérative de la Presqu'île et le Groupement maraîcher brestois. L'entreprise produit actuellement environ 2 000 tonnes de fraises par an, tandis que les producteurs indépendants assurent 300 à 400 tonnes annuelles.

« C'est une belle reprise », assure Jean-Claude Le Gall, qui avoue être « optimiste pour l'avenir de la fraise de Plougastel ». Histoire à suivre...


.............................................................................................................................

Aucune appellation contrôlée pour la fraise de Plougastel


La fraise de Plougastel n'est pas à ce jour une Appellation d'origine contrôlée (AOC) ni une Appellation d'origine protégée (AOP). Elle ne dispose pas non plus d'une Indication géographique protégée (IGP).

« Je suis un peu responsable de tout cela », avoue facilement Jean-Claude Le Gall, cultivateur qui a présidé Savéol pendant dix-huit ans, jusqu'en 2010. « Je n'ai pas eu envie de m'embêter. Il aurait fallu du temps et sans doute aussi revenir aux variétés anciennes », reprend-t-il.

Une question de sol

Pour Benoit Cuzon, qui produit des fraises bio en pleine terre depuis deux ans à Plougastel (au lieu-dit Le Vern), la raison est à chercher ailleurs. « Savéol n'aurait certainement plus le droit de produire hors sol pour bénéficier d'un label. Ses fraises, qu'elles soient produites à Plougastel ou ailleurs, cela ne change rien, puisqu'elles ne sont pas en terre. Ici, la nature du sol et du sous-sol schisteux joue pourtant sur le goût ».

« C'est faux, martèle Jean-Claude Le Gall. Le sol joue sur la qualité des vignes, dont les racines plongent à 20 mètres de profondeur, mais les fraises, c'est quelques centimètres, pas plus. Donc ça ne change rien aux qualités du fruit. »

Cultivateur à la retraite depuis 1999, Jopic Le Gall explique à son tour : « On a beaucoup amélioré la technique et puis plus personne ne veut ramasser les fraises à genoux. Ce type de production est complètement dépassé. Ça ne convient plus qu'aux producteurs qui font des marchés locaux ».

Exigeant avec la qualité

Selon lui, « dans un jardin suspendu, un cueilleur ramasse 12 kg de fraises à l'heure, pour à peine 5 kg en pleine terre. Un label quelconque ne bénéficierait qu'à très peu de monde, juste à des petits producteurs indépendants qui n'ont ni l'esprit de groupe ni le poids pour obtenir une labellisation. »

Pour Benoit Cuzon, il faut être exigeant avec la qualité des produits. « Quand j'ai appelé à Rungis pour proposer mes fraises, on m'a dit de ne pas préciser qu'elles sont de Plougastel, car elles ont mauvaise réputation, à cause de toutes celles qui sont produites hors sol. C'est quand même un comble de devoir cacher que nos fraises viennent de Plougastel. »


http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/finistere-si-lhistoire-fraise-plougastel-metait-contee-24-07-2014-154292


avatar
Admin
Admin

Messages : 10103
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roulé à la confiture de Fraises de Plougastel:

Message par Admin le Lun 12 Oct - 17:20

avatar
Admin
Admin

Messages : 10103
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roulé à la confiture de Fraises de Plougastel:

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum