Éric Rondel rencontre deux membres du réseau Shelburn

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Éric Rondel rencontre deux membres du réseau Shelburn

Message par Admin le Mer 9 Déc - 17:39


A la maison Saint-Joseph, Éric Rondel est allé à la rencontre d'Anne le goff, hébergeuse du réseau Shelburn. Puis Marguerite Pierre a découvert des documents qu'elle a écrits juste après la guerre. |

Alors qu'il vient de sortir un livre avec des documents inédits sur ce réseau de résistance, l'auteur a rencontré samedi Anne le goff, hébergeuse et Marguerite Pierre, convoyeuse.

Éric Rondel, déjà auteur d'une trentaine de livre sur la Seconde Guerre mondiale, vient de consacrer un ouvrage sur le réseau Shelburn. Samedi, il a rencontré Anne le goff, hébergeuse et Marguerite Pierre, convoyeuse de ce fameux réseau de résistance.

Avec la complicité de Josie, l'animatrice de la Résidence Saint-Joseph et de Christophe Fouassier de la maison de la Presse, Anne le goff a pu s'entretenir avec Éric Rondel. Dans un moment chargé d'émotions, l'auteur a partagé le fruit de ses recherches. Mme le goff a apporté des précisions sur des faits, des anecdotes que seuls les membres du réseau peuvent connaître.

Elle était touchée de voir certains documents comme ce plan dessiné à la main où elle y retrouve sa maison. « Je vais rechercher des photos pour une prochaine rencontre », promet-elle à l'auteur.

Documents inédits


L'ouvrage d'Éric Rondel contient des documents inédits dont même leurs auteurs en avaient oublié l'existence. Les documents inédits proviennent d'archives américaines à Washington que l'auteur a découvertes incidemment lors de ses visites au MISX, un organisme américain qui s'est chargé dès 1945 de retrouver tous les Européens ayant aidé leurs concitoyens. Ce sont des courriers, des notes, des schémas, des questionnaires complétés par les membres du réseau Shelburn

« Je suis tombé par hasard sur une caisse de documents contenant ces archives inédites et précieuses de par leur originalité. Elles n'avaient jusqu'alors jamais été publiées parce qu'elles ne portaient pas la mention « réseau Shelburn ». Les résistants se sont rendu compte de leur héroïsme bien plus tard », confie l'auteur, accompagné de son épouse qui l'a aidé dans ses recherches.

Plus tard dans la journée, Éric Rondel a rencontré de façon imprévue, Marguerite Pierre, convoyeuse du réseau

« Mon livre a en partie été écrit grâce à des courriers que vous avez écrits après la guerre pour raconter les opérations du réseau. Je détiens les copies de ces documents », partage l'auteur. Marguerite Pierre, étonnée et émue, a nom obligatoire Eric Rondel à un nouvel échange sur de nouveaux documents.

Samedi, l'auteur a également dédicacé son livre à la Maison de la presse. Il a été très ému devant la réaction des familles des membres du réseau Shelburn. « Entendre vos compliments est pour moi la plus belle récompense ».


http://www.ouest-france.fr/eric-rondel-rencontre-deux-membres-du-reseau-shelburn-3816555


Dernière édition par Admin le Mar 12 Jan - 16:15, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 10857
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éric Rondel rencontre deux membres du réseau Shelburn

Message par Admin le Mer 9 Déc - 17:42

avatar
Admin
Admin

Messages : 10857
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éric Rondel rencontre deux membres du réseau Shelburn

Message par Admin le Mer 9 Déc - 17:50

L'Opération Shelburn, imaginée par le M.I.9, fut la mise en place d'une formidable chaîne d'évasion d'aviateurs alliés tombés en territoire ennemi, à l'aide de vedettes rapides britanniques (MGB) depuis la Plage Bonaparte sur la côte bretonne.
La réalisation de cette formidable chaîne d'évasion fut confiée à deux Canadiens : le lieutenant Lucien Dumais et l'opérateur radio Raymond Labrosse.
Les aviateurs, tombés hors Bretagne, étaient centralisés à Paris chez des patriotes, envoyés par chemin de fer jusque Saint-Brieuc ou Guingamp où ils étaient logés chez des hébergeurs de la région, avant d'être conduits de nuit par les falaises jusque sur la plage de l'anse Cochat en Plouha, où une vedette venait les chercher pour les emmener jusque Dartmouth (GB).
Et tout cela au nez et à la barbe des Allemands qui avaient pourtant des postes fortement armés à quelques centaines de mètres de là.
La première opération Bonaparte, annoncée à la B.B.C. par le fameux message « Bonjour tout le monde à la Maison d'Alphonse » eut lieu dans la nuit du 28 au 29 janvier 1944.
Grâce à son succès, cette opération sera suivie par sept autres jusqu'à la nuit du 8 au 9 août, qui vit le départ pour l'Angleterre d'un agent de I.S. et de deux agents français. A cette date, les divisions du général Patton étaient déjà devant Brest, Lorient, Saint-Malo et Morlaix.
Grâce à l'organisation Shelburn, cent trente-cinq aviateurs alliés furent rapatriés en Angleterre par Plouha.

Ce livre, puisé aux Archives américaines de Washington, est l'histoire des hommes et des femmes (aviateurs, convoyeurs, hébergeurs, guides...) qui, tout en risquant leur vie et celle de leur famille au quotidien, ont rendu cette aventure possible.

avatar
Admin
Admin

Messages : 10857
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éric Rondel rencontre deux membres du réseau Shelburn

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum