Rigole d'hilvern

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rigole d'hilvern

Message par Admin le Sam 11 Avr - 17:28




Canal de Nantes à Brest Nantes à Brest


Depuis 170 ans, la rigole d’Hilvern déroule ses méandres ombragés sur 62 kilomètres, des Côtes d’Armor vers le Morbihan...

ouvrage indissociable du Canal de Nantes à Brest, ce "cours d'eau artificiel" conduisait l'eau captée en amont sur l'Oust au barrage de Bosméléac, au point géographiquement le plus élevé du canal afin de maintenir un niveau constant au bief de partage d'Hilvern pour la bonne navigation fluviale.

10 ans de construction !
Entre 1828 et 1838, munis de pioches, de pelles, de brouettes, ..., hommes, femmes, enfants ont déplacé des millions de mètres cubes de terre et de pierres pour creuser, terrasser, niveler, ... cette rigole sur 65051 mètres et 30 centimètres.

Une prouesse technique...

La Rigole d'Hilvern a nécessité nombre de prouesses et d'ingéniosités pour en faire ce véritable ouvrage d'art technique.
Dotée d'une pente régulière de 0,3 mm par mètre, la rigole d'Hilvern poursuit, grandeur nature, une furtive courbe de niveau et présente un sillon ayant une pente de 45 degrés, une ouverture à la base de 1,20 mètres et une profondeur moyenne de 1,20 mètres.

Cet aqueduc permettait ainsi au hameau d'Hilvern, de débiter 30 à 33000 M3 d'eau en 24 heures. Pour imperméabiliser la rigole, un revêtement d'argile épousait soigneusement le fond de la tranchée. Dans les méandres, plus exposés aux frottements de l'eau, un assemblage de pierres sèches taillées et scellées avec du mortier et de la chaux de Cartravers, recouvert d'une couche étanche d'argile, était réalisé.

Les déblais servaient de remblais pour créer les talus bordant les berges et le chemin de service de trois mètres de large. Chaque coté de la Rigole était ensuite bordé d'arbres (hêtres, marronniers, érables, platanes d'orient, peupliers, ormes) afin de réduire l'érosion des berges et de diminuer l'évaporation de l'eau convoyée.

A intervalles réguliers, des vannes de décharge régulaient d'éventuels trop-pleins. Quatre bassins de décantation épuraient l'eau grâce aux lamelles de bois placées en travers de l'ouvrage. Les feuilles mortes piégées étaient données aux riverains paysans pour en faire de l'humus. Une dizaine d'aqueducs de vidange de fond permettait d'ôter les dépôts sédimentaires.



Histoire : Des incidences économiques paradoxales

La construction de la rigole engendre un véritable bouleversement économique pour les riverains. Elle compense le déclin du commerce des toiles, mais entrave les activités de certains corps de métiers.

Une opportunité pour certains

Alors que le commerce des toiles de lin, principale activité économique du pays, décline en ce début du XIXe siècle, les chantiers du barrage de Bosméléac et de la rigole offrent du travail à une population en difficulté. On y retrouve de nombreux paysans, tisserands, filandières, blanchisseurs et marchands de toiles de la région.

Un manque à gagner pour d’autres

Le bonheur des uns fait le malheur des autres...

La construction de la rigole afflige meuniers et paysans, contraints de délaisser leurs terres ou de réduire leur activité.

Le 9 juin 1824, l’ingénieur Lenglier annonce la mise en chômage des moulins :
“Nous devons faire les jauges des eaux qui pourraient être amenées au bief de partage d’Hilvern...Nous devons mettre les moulins en chommage continu pendant une huitaine de jours et indemniser gré à gré les meuniers...”

Le 6 février 1835, les fermiers et riverains des villages de Kerdrain et Médroux demandent dommages et réparations :
“Cette rigole est presque partout creusée. Il nous est impossible de cultiver, ensemencer et faire paître un grand nombre de pièces de terre puisqu’il n ’y a aucun chemin d’accès... in ’y a point de ponts, les ingénieurs n’ont pas jugé à propos d’en établir...”

Le saviez-vous ?

Le chantier de construction de la rigole est divisé en cinq lots, dont quatre dans les Côtes d’Armor :
- 1er lot : du moulin de Bélaître à Bizoin
- 2e lot : de Bizoin à Saint-Guen
- 3e lot : de Saint-Guen à Saint-Caradec
4e lot : de Saint-Caradec à la limite du Morbihan

Histoire : La vie sur le chantier

Les documents d’archives révèlent de nombreux aspects de la vie quotidienne sur le chantier : journée de travail, corps de métiers, rémunérations, contingences techniques...

Les corps de métier

Sur le chantier de construction de la rigole, chacun sait ce qu’il a à faire :
Les manœuvres, les terrassiers et les goujats assurent les tâches les plus importantes : travaux de creusage, de terrassement, de transport des déblais

Les maçons, les contre-maçons, les tailleurs de pierre et les chaufourniers fabriquent les ponts, les murs en pierres sèches, les déversoirs et les radiers

Les femmes et les enfants ramassent les pierres des environs, les cassent et les calibrent. Elles servent ensuite à l’empierrement des chemins et des tabliers des ponts

Petit lexique

Le chaufournier : l’ouvrier en charge du four à chaux

Le goujat : l’apprenti maçon

Journée de travail et rémunération

Ce document illustre les conditions de travail difficiles sur le chantier. La journée dure 10 à 12 heures. Les salaires vont de 4 francs par jour pour les appareilleurs à 70 centimes pour les femmes et les enfants.

“Détail des prix des divers ouvrages qui seront exécutés pour l’ouverture de la rigole destinée à conduire les eaux de la rivière de l’Oust au bief de partage d’Hilvern pour l’établissement d’un réservoir au-dessus de Belaître et autres travaux accessoires.
Remarque générale.
À tous les prix, il faut ajouter 1/50e de bénéfice pour l’entrepreneur.
N°1
Prix de la journée des ouvriers, voitures, en supposant la journée moyenne de dix heures.”

Le saviez-vous ?

Dès le début de sa construction, la rigole d’Hilvern a subi de nombreuses infiltrations. Elles ont considérablement ralenti l’avancée du chantier et ont continué à perturber le fonctionnement de l’ouvrage bien après sa livraison, d’où l’installation de dispositifs d’étanchement.

Définitions

- Un bief est un espace entre deux écluses sur un canal de navigation.
- Un bief de partage est un bief situé sur une ligne de partage des eaux, une crête plus ou moins élevée de laquelle s’écoulent les eaux de précipitations en sens opposés sur chacun des versants.

Plan et devis

Les documents d’archives, permettent de récolter de précieuses informations techniques, à l’image des devis ou croquis techniques, qui apportent des descriptions précises des constructions.
“Devis des ouvrages à faire pour l’ouverture d’une rigole destinée à conduire les eaux de la rivière de l’Oust, au bief de partage d’Hilvern, pour l’établissement d’un réservoir à Belaître, les autres travaux accessoires.
Rigole
La longueur de la rigole depuis le bief de partage d’Hilvern jusqu’à la prise d’eau à Belaître sera de 65057 mètres ; à savoir : 16287 mètres pour le Morbihan, et le reste dans les Côtes du Nord
La pente sera de 27 millimètres par mille


“Croquis n°2
Profil en travers indicatif du mode d’étanchement employé pour prévenir, dans certaines parties, les filtrations de la rigole alimentaire du bief de partage d’Hilvern. Ce mode n’est employé que lorsque la hauteur du terrain naturel au-dessus du plafond de la rigole ne dépasse pas 1,50 m.
Les parties déblayées pour l’emplacement des corrois [remblais en argile, ndlr] portent des teintes violette et bleue. Les parties des remblais sont celles qui portent des teintes violette et rose.”

Le Projet : La rigole de demain

La rigole d’Hilvern abrite de nombreux trésors naturels
et historiques. Elle dispose également d’un grand potentiel
économique et touristique.

Le projet d’aménagement de la rigole du Conseil général entend valoriser ces atouts, pour faire de la rigole un itinéraire de randonnée apprécié de tous.

Un projet touristique



La mission

Aménager un chemin convenant à tous les randonneurs, afin de développer la fréquentation du site et, plus généralement, le tourisme local

Comment y parvenir ?

En restaurant la voie de desserte et en l’équipant d’un revêtement roulant et agréable

En ouvrant au public une partie du chemin de contre-desserte, plus sauvage et donc plus adapté aux vététistes et aux cavaliers

En assurant la sécurisation des sentiers et des équipements

En effectuant un entretien régulier du site, qu’il soit manuel ou mécanique (débroussaillage, fauchage, élagage, entretien des boisements)

En valorisant les moyens d’accueil touristique locaux

En développant de nouveaux services touristiques : location de vélos, hébergement...

Un projet environnemental

La mission

Conserver et valoriser les paysages et le patrimoine historique de la rigole ; maintenir et diversifier la flore et la faune du site

Comment y parvenir ?

En conservant quelques méandres inondés à l’état naturel, afin de protéger l’habitat de la faune et de la flore

En définissant une gestion réfléchie
des boisements

En assurant un entretien respectueux
de l’environnement

En restaurant et valorisant le petit patrimoine (ponts...)

En proposant une intégration paysagère
des aménagements respectueuse du site

Un projet social

La mission

Rendre le site accessible à tous, y compris aux personnes en situation de handicap

Comment y parvenir ?

En aménageant des parkings équipés de toilettes adaptées

En proposant des boucles appropriées et un revêtement adapté aux fauteuils roulants et aux poussettes

Les premiers pas du projet
- Organisation de 9 réunions de concertation locale
avec les élus, les associations et les riverains
- Étude hydraulique et environnementale de l’ouvrage
- Inventaire des boisements
- Recensement du petit patrimoine (ponts, vannes, maison de cantonnier...)
- Sécurisation des carrefours dangereux
- Entretien courant de la rigole (fauchage, élagage...)








Aujourd'hui, le chemin de halage est une voie verte
Le chemin de halage de la rigole d'Hilvern est aujourd'hui réhabilité en voie verte entre Bosméléac et Saint Caradec.
avatar
Admin
Admin

Messages : 8392
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum