Derniers sujets

Mont Saint-Michel. Vent de révolte

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Mont Saint-Michel. Vent de révolte

Message par Admin le Jeu 14 Avr - 21:29


A LIRE MON DEUXIEME ARTICLE !




Dans les communes de la baie du Mont Saint-Michel, les contraintes annoncées dans le projet de Plan de prévention du risque de submersion marine (PPRSM) angoissent les habitants autant qu'elle les révulse. Principe de précaution oblige : c'est l'une des conséquences administratives de la tragédie de La Faute-sur-Mer (Vendée).


Le long de cette vaste baie de trente kilomètres de long, deux mondes se côtoient, se frottent et s'interpénètrent. D'un côté, une immense plaine humide sillonnée de fleuves côtiers miniatures, de l'autre les mers : mer de sable lorsque l'eau se retire jusqu'à huit kilomètres, immensité marine lorsque, portée par le flot de vives-eaux, elle vient lécher le pied de la chaussée de la Duchesse-Anne. Cette longue digue de plus de 30 km, dont la partie la plus ancienne remonte à plus de 800 ans et la plus récente (la « digue des Hollandais ») à 150 ans, sépare ces deux univers qu'enjambent les barges conchylicoles en jouant les camions. Ici, les bateaux ont des roues...

Vingt-deux communes dans le périmètre

La digue n'a jamais failli à sa mission, protégeant les maisons et les cultures des plus hautes marées, même poussées par les vents les plus forts. Le réchauffement climatique en aura-t-il raison un jour ? Oui, a répondu l'État en 2011 dans une circulaire imposant à toutes les communes côtières de se doter d'un plan de prévention basé sur des critères fixés de la même manière pour tous les territoires. C'est ainsi que 22 communes de la Baie se sont trouvées incluses dans le périmètre d'un plan où de nombreux espaces sont classés en zone à haut ou très haut risque, ce qui impose des contraintes aux habitants et aux collectivités.

Scénario du déclin

« Déjà, le plan impacte notre commune », témoigne le maire de Saint-Benoît-des-Ondes (35), où toute l'agglomération est en zone à risque. « Tous les permis de construire ont été refusés, les jeunes ne peuvent plus bâtir au pays et s'en vont, la population diminue, les enfants se font rares, les classes de l'école ferment les unes après les autres, les activités ne peuvent plus s'implanter, le commerce s'en ressent ». Et puis, la valeur des maisons a chuté. « Les gens hésitent à acheter, vu les risques annoncés et les contraintes imposées aux propriétaires, comme l'obligation de placer les tableaux électriques en hauteur ». Un scénario catastrophe que les autres communes vivent de la même manière. Aussi 21 d'entre elles se sont unies pour engager des études juridiques et techniques sur le projet préfectoral. Le résultat de leurs travaux a été remis, hier, à la commission d'enquête et livré devant 400 personnes. L'analyse critique porte sur les critères uniformes sur tout le territoire, « alors que l'Atlantique n'est pas la Manche », souligne Michel Flaux, président de l'association. De la même manière, l'arrivée du flot n'a pas les mêmes conséquences dans un fond d'estuaire et sur un vaste espace dégagé de dizaines de milliers d'hectares. « Ici, ce n'est pas La Faute-sur-Mer ». Alors, on ne croit pas au « danger imminent » invoqué par l'administration.

Des insuffisances pointées

Le rapport pointe aussi des insuffisances dans les études réalisées par l'administration. Il estime que la question du renforcement voire de la surélévation de la digue n'a pas été suffisamment prise en compte. De la même manière, la sédimentation en haut de plage n'a pas été mesurée au regard de l'évaluation de la montée des eaux, alors que cet apport naturel pourrait suffire à écarter tout risque dans la durée. Ce dossier, ajouté aux 600 remarques consignées dans les registres de l'enquête publique, sera-t-il suffisant pour qu'un avis défavorable soit rendu d'ici un mois ? Les gens de la Baie l'espèrent mais ils n'y croient guère : « Aujourd'hui c'est la fin d'une procédure et le début d'une autre, il faut s'y préparer », annonce Jean-Luc Bourgeaux, le conseiller départemental-maire de Cherrueix (35) en envisageant de porter l'affaire au contentieux, s'il le faut. « Ce PPRSM, c'est la vitrification de nos communes condamnées au déclin », résume-t-il. « Et derrière ce plan se profile un classement en site classé qui va achever de faire de nous une réserve d'Indiens ».


Dernière édition par Admin le Ven 15 Avr - 20:07, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 11164
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mont Saint-Michel. Vent de révolte

Message par Admin le Jeu 14 Avr - 22:01

je me souviens d'un article lu à l'époque de la catastrophe. selon le magazine "complots"  un tsunami meurtrier serait passé sous l'Amérique du Sud , provoquant une énorme vague de fond qui serait venue frapper les cotes françaises .....

Vendée : Xynthia provoque une vague de tsunami meurtrier



La Vendée serait le département le plus touché par la tempête Xynthia qui a frappé de plein fouet cette zone de l’Ouest de la France. Alors qu’une alerte au tsunami était effective dans l’Océan Pacifique suite au tremblement de terre au Chili,http://blog.surf-prevention.com/2010/02/27/competition-surf-tsunami-australie-seisme-chili/
la montée des eaux la plus impressionnante a eu lieu sur la façade atlantique de la France…


Le phénomème qui a touché la Vendée n’est évidemment pas un authentique tsunami, mais il en avait toutes les caractéristiques, compte-tenu d’une montée des eaux brutale, notamment sur la côte de La-Tranche-sur-Mer et de La-Faute-sur-Mer. L’océan est monté plus haut que jamais du fait de la conjonction de 4 facteurs : une forte houle, un vent d’ouest avec des rafales dépassant les 150 kilomètres par heure, des coefficients de marées très élevés (supérieurs à 100) et le passage du creux dépressionnaire au moment de la marée haute (les basses pressions que l’on rencontre au centre d’une dépression attirent l’eau vers le haut).


Le bilan humain est très lourd. Le passage de Xynthia en Vendée aurait entraîné le décès d’au moins 29 personnes (sur au moins 40 morts au total en France), la plupart par noyade. On recence également des disparus, des dizaines de personnes blessées ou sinistrées. Les dégâts matériels sont importants avec des habitations et des quartiers inondés, des voitures détruites, des digues endommagées, des coupures d’électricité…


La Charente-Maritime est l’autre département côtier le plus touché en France avec notamment 5 personnes mortes dont le décès d’un enfant de 10 ans retrouvé en état d’hypothermie à Charron près de La Rochelle.

Les secours ont été à la hauteur de l’importance de la catastrophe avec des centaines de sapeurs-pompiers mobilisés aidés par des hélicoptères qui ont procédé à des hélitreuillages, les forces de police et de gendarmerie, l’armée, la Sécurité Civile…

Il faut souligner que Météo France avait anticipé cette catastrophe en émettant au préalable un bulletin d’alerte de vigilance rouge au vent violent dans les quatre départements de la Vendée, de la Charente-Maritime, des Deux-Sèvres et de la Vienne.

En Loire-Atlantique, un couple de retraités qui avaient stationné leur camping-car devant la plage à l’extrémité du port du Collet ont péri.
Nous adressons tout notre soutien aux personnes touchées par cette terrible catastrophe naturelle qui est déjà la pire qu’ait connue la France depuis la Tempête Klaus  en 2009 et les tempêtes violentes de 1999.


https://cybergeo.revues.org/23763

VIDEO


Mise en ligne le 5 mars 2010
ijahsista (auteur)
photos de la catastrophe du 28 fevrier 2010 qui a fortement touché la Vendée. La tempête Xynthia a fait à ce jour 34 morts dans le département dont 26 dans la petite ville cotière de l'aiguillon sur mer, (en tout 53 déces en france). Paix à leur âme.
Musique: requiem for a dream


https://youtu.be/aH9HzNJ-ZvM

avatar
Admin
Admin

Messages : 11164
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum