Grande guerre. 51 fusillés bretons en quête de réhabilitation

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Grande guerre. 51 fusillés bretons en quête de réhabilitation

Message par Admin le Sam 28 Mai - 12:21

Publié le 28 mai 2016 à 11h18
Anne Lessard


Ce samedi, cent ans après la grande boucherie, est inaugurée dans l'Aisne une stèle à la mémoire de six fusillés pour l'exemple. Au moins 750 soldats ont subi ce triste sort. Parmi eux, 51 Bretons. Eric Viot, historien par passion et membre de Bretagne 14-18, se bat en leur mémoire.

A combien estime-t-on le nombre de fusillés pour l'exemple ?


100 ans après, la France n'est toujours pas fixée sur le nombre réel de ces soldats, "héros" malgré eux d'un épisode bien sombre de la guerre 14-18. Le recensement que j'ai mené m'amène à plus de 750. Mais tout le  monde n'est pas d'accord. Ce chiffre-là n'est pas forcément validé par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale ou par le général André Bach, ex-chef du Service historique de l'armée de terre (Shat) de Vincennes.

D'où viennent ces divergences d'appréciation?

De la réalité de ce qui s'est passé. Il y a deux types de fusillés : ceux qui l'ont été sommairement, sans autre forme de procès et ceux -les officiels- qui ont été traduits devant le Conseil de guerre. Pour ceux-là, on dispose de dossiers assez complets, ou au minimum des minutes du procès.

Une stèle est inaugurée ce samedi à Roncy dans l'Aisne. Une première ?


Non. En octobre 2014, une première stèle a été inaugurée aux Bois des Loges en mémoire du sous-lieutenant Jean-Julien-Marie Chapelant, originaire d'Ampuis, dans le Rhône, fusillé pour l’exemple en 1914, à Beuvraignes, dans la Somme.

Rien n'a jamais été fait en Bretagne pour l'un des 51 ?

En mars 2015, Le Ferré (35) a rendu un émouvant hommage à Lucien Lechat, caporal originaire de la commune, et à trois autres caporaux, exécutés pour l'exemple, à Souain (Marne) le 17 mars 1915. Mais c'est la seule commune à ma connaissance.

Les noms de certains fusillés figurent sur les monuments aux morts, des stèles sont érigées. Cela ne suffit donc pas en terme de réhabilitation ?
Non. Déjà, l'inscription est souvent le fruit du hasard. Ce qu'attendent La Libre Pensée, la Ligue des droits de l'Homme et l'ARAC va au-delà. C'est une réhabilitation officielle, par un geste fort -un discours du Président-, de tous les fusillés. Qu'on les proclame "Morts pour la France".

Espérez-vous ce geste de la part de François Hollande ?

Tout à fait. En tant que président de la Corrèze, il avait clairement pris position pour. Et depuis peu, les choses bougent. La mise en ligne des archives sur le site Mémoires des Hommes, l'ouverture d'une salle dédiée au Musée des armées, et la réhabilitation du sous-lieutenant Chapelant sont des signes encourageants. Mais il est inadmissible qu'on en reste au cas par cas....il faut aller plus loin !



Dernière édition par Admin le Mar 7 Juin - 21:39, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 10526
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grande guerre. 51 fusillés bretons en quête de réhabilitation

Message par Admin le Sam 28 Mai - 12:35

avatar
Admin
Admin

Messages : 10526
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum