Derniers sujets

LES TIMBRES DU FINISTERE

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LES TIMBRES DU FINISTERE

Message par Admin le Dim 12 Avr - 13:56


tampon 1 er jour


Locronan [lɔkʁɔnɑ̃] (Lokorn en breton) est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, France.

L'important patrimoine architectural de Locronan, préservé très précocement, a permis au village d'être membre du réseau des petites cités de caractère. Locronan est aussi aujourd'hui gratifié du label des plus beaux villages de France, décerné par une association indépendante visant à promouvoir les atouts touristiques de petites communes françaises riches d'un patrimoine de qualité. Autour de l'église, les toits du village sont des œuvres d'art. De sa belle époque, le village a conservé une place centrale pavée ornée d'un puits, la vaste église Saint-Ronan, des maisons Renaissance en granite.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Locronan


Les 7 Saints fondateurs et le «Tro Breiz»

Selon la tradition historique la Bretagne a été structurée en 7 évêchés par les 7 Saints fondateurs (ar seizh Breur) dont la mémoire est honorée lors du «Tro Breiz» ou Tour de Bretagne, ancien pélerinage que chaque breton devait accomplir au moins une fois dans sa vie.

Il existe des pélérinages locaux où la notion de tour (tro) joue aussi un rôle important comme par exemple à Locronan où se déroulent, selon les années, les petites et grandes Troménies.
Les 7 Saints fondateurs : • Pol Aurélien, évêque de Saint-Pol de Léon,
• Brieuc , évêque de Saint-Brieuc,
• Corentin, évêque de Quimper,
• Malo (ou Maclou) , évêque de Saint-Malo,
•et Patern , évêque de Vannes.
• Samson , évêque de Dol,
• Tugdual ou Tudal ou Pabu , évêque de Tréguier,
avatar
Admin
Admin

Messages : 9552
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES TIMBRES DU FINISTERE

Message par Admin le Dim 12 Avr - 13:57




La crêpe est un mets composé d'une très fine couche de pâte faite à base de farine (principalement de blé ou de sarrasin) agglomérée à un liquide (lait, parfois mélangé à de l'eau ou de la bière) et cuite dans une crêpière (ou une poêle ordinaire), ou sur une plaque chauffante appelé billig en Bretagne, nommé galettoire , galetière en Haute-Bretagne ou tuile (poêles sans rebord ou à rebord très bas) en Normandie. Elle est généralement de forme ronde.

Elle se mange chaude ou froide, sucrée ou salée, comme plat principal, comme dessert ou peut aussi constituer un en-cas. Elle est servie comme telle, ou agrémentée d'une garniture ou encore fourrée. On la déguste chez soi ou au restaurant, et on en trouve à emporter sur les marchés, lors d'évènements festifs ou dans les fêtes foraines. Selon les habitudes et la garniture, elle peut être d'épaisseur très variable.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%AApe
avatar
Admin
Admin

Messages : 9552
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES TIMBRES DU FINISTERE

Message par Admin le Dim 12 Avr - 13:58


Le timbre représente en outre le phare de la Vieille situé entre la pointe du Raz et l'île de Sein
Le phare de la Vieille est un phare maritime du Finistère (France) construit de 1882 à 1887 sur le rocher de Gorlebella (« la roche la plus éloignée » en breton).

Il éclaire et sécurise fortement le passage dangereux du raz de Sein, de concert avec la tourelle de la Plate (cardinale ouest). Il est situé dans le raz de Sein à moins d'un mille marin à l'ouest de la pointe du Raz sur la commune de Plogoff et appartient à l'État français.

L'« Enfer » de la Vieille doit sa célébrité à sa situation isolée en mer dans une zone agitée. De plus, il se démarque par son histoire et son passé riches : entre les études de faisabilité et le premier allumage, près de dix ans ont été nécessaires pour sa construction. Lors de son automatisation en 1995, les gardiens en place refusèrent la relève en signe de protestation.



Le phare par temps calme ; la tour Temperley (aujourd'hui disparue) est en blanc sur la droite.

avatar
Admin
Admin

Messages : 9552
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES TIMBRES DU FINISTERE

Message par Admin le Dim 12 Avr - 13:58


Tempête de protestations en Bretagne à propos de ce timbre qui, Dieu merci, n'a pas été émis à Clocher les Bécasses mais à Aix en Provence....

Bécassine est née sous le crayon de Joseph Pinchon et la plume de Jacqueline de La Roche le 2 février 1905 lors de la parution du 1er numéro de «La Semaine de Suzette» hebdomadaire destiné aux fillettes de l'époque.
C'est ensuite Maurice Languereau, sous le pseudo Caumery, qui écrira les textes figurant sous les images (les bullesde BD n'étaient pas en usage en ce début de siècle).
Bécassine contait les mésaventures d'une petite bretonne un peu niaise, née à Clocher les Bécasses, toute dévouée à ses maîtres de la bonne société un peu noble de nos belles campagnes.
Bécassine fut un succès de BD au moins aussi important que celui que connut plus tard Tintin. Il est d'ailleurs remarquable de comparer les visages de ces deux personnages de papier, ronds, sans aspérités, avec un petit nez et des yeux en forme de points. Enlevez la coiffe de Bécassine (que chantait Brassens avant Chantal Goya ...), mettez lui une houppette de cheveux blonds sur le sommet du crâne et vous obtenez un joli Tintin !
Les jeunes bretonnes du début du siècle dernier étaient souvent envoyées à Paris chercher un emploi de bonne si, par malheur, elles ne tombaient pas dans les griffes des macs qui les attendaient à Montparnasse à la descente du train.

Bécassine est souvent peu appréciée de certains bretons comme en témoignent les quelques liens figurant ci-contre.
Quand elle était petiote ma maman lisait assidûment dans sa Gironde natale, la semaine de Suzette, ce qui ne l'a pas empêché d'épouser un breton de Lambé, cela relativise, du moins dans ma famille, la mauvaise image des bretons et bretonnes qu'aurait véhiculé la jeune Bécassine.
Sans doute sensible par avance à cette réprobation j'ai, hélas, quand j'avais 7 ans déchiré, découpé, haché menu la plupart des numéros de cet illustre illustré, et Bécassine finit chez nous sa carrière sous forme d'avions et bateaux de papier.

avatar
Admin
Admin

Messages : 9552
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES TIMBRES DU FINISTERE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum