Des pistes pour faire baisser des prix dissuasifs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des pistes pour faire baisser des prix dissuasifs

Message par Admin le Jeu 15 Déc - 21:31

Publié le 14/12/2016 à 18:47



Pour réduire les prix souvent dissuasifs des prothèses auditives en France, l’Autorité de la concurrence préconise de séparer l’achat de l’appareillage initial des prestations de suivi ultérieures et de supprimer le quota annuel de nouveaux étudiants audioprothésistes.

Séparer l’achat de l’appareillage initial des prestations de suivi ultérieures et supprimer le quota annuel de nouveaux étudiants audioprothésistes. C’est ce que préconise l’Autorité de la concurrence, dans un avis publié ce mercredi, afin de réduire les prix souvent dissuasifs des prothèses auditives en France.
http://www.autoritedelaconcurrence.fr/user/standard.php?id_rub=629&id_article=2915&lang=fr

Dans l’Hexagone, six millions de personnes sont malentendantes, trois millions sont appareillables mais un million ne sont pas équipées, notamment en raison de ces coûts, de l’ordre de 1 500 euros en moyenne par oreille, avec un reste à charge d’environ 1 000 euros pour le patient.

http://www.ouest-france.fr/sante/protheses-auditives-des-pistes-pour-faire-baisser-des-prix-dissuasifs-4679723


Des économies « allant jusqu’à 500 euros »


« Un patient qui s’équipe en audioprothèses doit débourser une somme qui couvre toute la durée de vie de ses appareils et de son suivi », soit 5-6 ans en moyenne, « ce qui soulève des difficultés », explique la présidente de l’Autorité, Isabelle de Silva.


Et d’ajouter : « il faut aller vers un découplage » de l’achat de l’appareillage initial, qui comprend l’adaptation immédiate et les réglages durant la première année, et l’achat des prestations de suivi postérieures. Et ce afin de permettre une réduction du coût d’entrée pour s’équiper « allant jusqu’à 500 euros », selon l’Autorité




« On espère que les acteurs vont faire évoluer leurs forfaits »

En effet, cela permettrait au patient d’économiser le prix des prestations dont il ne bénéficie pas en cas de déménagement, de décès ou de cessation d’activité de son audioprothésiste, et lui donnerait la liberté de choisir un professionnel différent pour son suivi, s’il est insatisfait ou s’il trouve une offre moins chère ailleurs, indique encore l’Autorité.

Objectif : « en redonnant ce choix, on espère que les acteurs vont faire évoluer leurs forfaits », affirme Isabelle de Silva, pointant que dès l’appareillage, les audioprothésistes vendent souvent des programmes de suivi de 15 à 20 heures sur 5-6 ans, alors qu’en moyenne « 6 à 9 h » seraient suffisantes.

En outre, l’Autorité préconise de supprimer le numerus clausus limitant depuis 2015 à 200 le nombre d’étudiants audioprothésistes diplômés en France chaque année, ou à défaut de l’augmenter de l’ordre « de 50 % a minima ».



Dernière édition par Admin le Jeu 15 Déc - 21:48, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 8570
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des pistes pour faire baisser des prix dissuasifs

Message par Admin le Jeu 15 Déc - 21:40



Mal entendre l'âge venant, est courant, mais ce trouble auditif, qui favorise l'isolement, quand il n'est pas corrigé par des aides auditives, accélère le déclin de la mémoire

L'étude analyse l'évolution des fonctions cognitives des personnes âgées souffrant de troubles auditifs, qu'elles portent ou non des appareils auditifs.

D'après ces travaux, la presbyacousie majore significativement le déclin de la mémoire. Mais ce n'est pas le cas, en revanche, chez les porteurs de prothèses auditives dont le déclin ne diffère pas du groupe de personnes qui ne se plaignent pas de perte d'audition.

« Ces résultats sont en faveur de la prise en charge et du dépistage de l'audition », dit la professeure Hélène Amieva, épidémiologiste de l'Inserm, à Bordeaux, responsable de l'étude présentée jeudi en présence de représentants des audioprothésistes et d'ORL.

Perte auditive chez les 2/3 des plus de 70 ans

« On estime que deux tiers des personnes de 70 ans ou plus ont une perte auditive », souligne la chercheuse. Or ces troubles auditifs contribuent à réduire les stimulations sensorielles qui diminuent avec le vieillissement (odorat, goût, vue...).


Ils peuvent également avoir des conséquences sur le plan social et fonctionnel (isolement social, repli sur soi, symptômes dépressifs...) qui aboutissent « à moins de stimulations ».

Cette perte d'audition touche 30 % des personnes de 65 ans ou plus ainsi que 70 % à 90 % des 85 ans et plus. Les deux tiers de ces personnes ne seraient pas appareillées.


Freiner le déclin intellectuel


Diverses études suggèrent l'implication des troubles auditifs dans le fonctionnement intellectuel, la dépression, les activités sociales, les actes courants de la vie quotidienne.

Une étude américaine, dirigée par Franklin Lin, publiée en 2013 a rapporté un lien entre la sévérité de la perte auditive et le déclin cognitif mesuré sur six ans.



Aides auditives. 2,1 millions de Français dissuadés par les prix ?


http://www.ouest-france.fr/europe/france/aides-auditives-21-millions-de-francais-dissuades-par-les-prix-3723845

Gare au coût des audioprothèses !

http://www.ouest-france.fr/gare-au-cout-des-audioprotheses-596466

Prothèses auditives : un marché très convoité L'étude Inserm, parue récemment dans une revue spécialisée, le Journal of American Geriatrics Association, confirme ces travaux mais porte sur plus de gens (près de 4 000 individus âgés de 65 ans ou plus) et sur une période de 25 ans. Et, « surtout, explique la chercheuse, cette étude montre que la prise en charge de ces troubles de l'audition, avec un appareil d'aide auditive, a un impact positif et freine le déclin intellectuel ».


Etude lancée dans les années 80
Les participants proviennent d'une grande étude épidémiologique, dite « Paquid », lancée à la fin des années 80, portant sur le retentissement du vieillissement (Alzheimer, dépendance...), et régulièrement soumis à un test « MMSE », communément utilisé en gérontologie, pour évaluer les fonctions intellectuelles (mémoire, calcul, attention, langage...) et leur déclin.

Dans cette nouvelle étude, les participants ont été interrogés sur la gêne auditive ressentie (gêne pour suivre une conversation avec plusieurs personnes, par exemple lors de repas de famille...).

En revanche, ils n'ont pas eu d'audiogramme. 2 443 indiquaient n'avoir pas de troubles gênants, 1 178 évoquaient une gêne modérée et 151 une gêne majeure.

Parmi eux, 150 avaient une prothèse auditive. Le test montre une perte « importante » de 1,5 point chez les non appareillés, selon la chercheuse.

Déni de surdité

Mais « il y a en France un déni de la surdité, car elle a une connotation péjorative », regrette le Dr Jean-Michel Klein, président du Syndicat national des ORL. Et « le coût des appareils, de 1 500 à 2 000 euros par oreille d'après mes patients, pose un problème », ajoute-t-il.

« Les personnes qui ont un déclin de la mémoire qui s'accélère sont plus à risque d'Alzheimer », rappelle le Dr Amieva. Pour autant, il ne faut pas croire que l'étude montre qu'appareiller les gens permet de prévenir la maladie, met-elle en garde.

Mais elle récuse des extrapolations qu'elle juge « contestables » et non fondées, selon lesquelles le risque de démence pourrait être presque doublé avec une perte auditive modérée ou multiplié par cinq pour une perte sévère.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), on compte 47,5 millions de personnes atteintes de démence.

Chaque année, on compte 7,7 millions de nouveaux cas de maladie de démence. En France, 860 000 personnes sont atteintes d'Alzheimer ou de maladies apparentées.

_________________
http://passion-3-roues.centerblog.net/
https://www.facebook.com/patrick.trike
avatar
Admin
Admin

Messages : 8570
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum