Pauvreté : 14% des bénéficiaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pauvreté : 14% des bénéficiaires

Message par Admin le Sam 11 Fév - 17:33

Publié le 10/02/2017 à 20:00 SudOuest.fr avec AFP

Pauvreté : 14% des bénéficiaires de minima sociaux occupent un emploi


C’est ce que révèle une étude publiée ce vendredi par la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques



Un total de 14% des bénéficiaires de minima sociaux avaient un emploi salarié fin 2013, dont 13% pour le RSA, sans dépasser les plafonds de ressources déterminant l’accès à ces prestations, selon une étude de la Drees.
http://www.sudouest.fr/2016/09/20/minima-sociaux-et-rsa-ce-que-l-etat-va-changer-2507456-5458.php


La proportion de personnes occupant un emploi est de 13% pour les bénéficiaires du RSA, et 12% pour l’ASS (allocation de solidarité spécifique, pour chômeurs en fin de droits). Elle est plus élevée (18%) pour l’allocation adulte handicapé (AAH). La majorité (58%) des salariés allocataires de l’AAH travaillent non pas en milieu ordinaire, mais dans des établissements et services d’aide par le travail (Esat).

Une majorité de temps partiels

Pour l’ASS comme pour le RSA, le taux d’emploi salariés des femmes est plus élevé que celui des hommes (respectivement 16% contre 9%, et 14% contre 10%). Le rapport s’inverse pour les bénéficiaires de l’AAH, 20% des hommes ayant un emploi salarié contre 16% des femmes.


Les salariés bénéficiaires du RSA et de l’ASS travaillent majoritairement à temps partiel, particulièrement dans le secteur associatif ou chez des particuliers-employeurs (jardinage, ménage, garde d’enfants …). Seul un tiers travaillent à temps complet. Environ un quart sont en CDD, comparé à moins de 10% pour l’ensemble des salariés fin 2013. Plus de 10% bénéficient d’un contrat aidé.

Du fait notamment de la forte part des ouvriers et employés (90% au total) parmi les bénéficiaires de minima sociaux, le salaire horaire médian (une moitié gagne plus, l’autre moitié gagne moins) des bénéficiaires de minimas sociaux salariés en milieu ordinaire est inférieur de près de 3 euros à celui de l’ensemble des salariés (8 euros contre 11 euros net par heure).

Le cumul entre minima sociaux et activité salariée est encadré et varie selon le type de prestation. Les bénéficiaires du RSA qui reprennent un travail cumulent intégralement leur allocation et leur salaire pendant trois mois. Ensuite, ils perçoivent la différence entre le montant forfaitaire de RSA et leurs ressources.


avatar
Admin
Admin

Messages : 8325
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum