Éthylotest obligatoire : les premières amendes sont très salées !" - ATTENTION, PUBLICITÉ MENSONGÈRE !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Éthylotest obligatoire : les premières amendes sont très salées !" - ATTENTION, PUBLICITÉ MENSONGÈRE !

Message par Admin le Mer 19 Avr - 17:27



 
"Éthylotest obligatoire : les premières amendes sont très salées !" - ATTENTION, PUBLICITÉ MENSONGÈRE !

Publié(e) par 40 millions d'automobilistes le 18 avril 2017 à 13:52


« 2017 : Éthylotest obligatoire  ! Les premières amendes sont très salées ! », prévient un contenu fortement diffusé sur le web qui alerte les automobilistes depuis quelques semaines… Le Gouvernement aurait-t-il, dans le plus grand secret, mis en place une nouvelle mesure répressive visant à remplir les caisses de l’État ? Allez-vous vraiment être verbalisé si vous n’avez pas le fameux dispositif de contrôle de l’alcoolémie dans votre véhicule ? « 40 millions d’automobilistes » décrypte pour vous le contenu de cette rumeur afin de démêler le vrai du faux.


Que raconte la rumeur ?

2017 : Éthylotest obligatoire ! Les premières amendes sont très salées ! » alerte l’annonce, diffusée sur un grand nombre de sites. De surcroît, des sites sérieux, à l’image de cette capture d’écran tirée du site d’informations du quotidien régional Ouest France. Lorsqu’il clique dessus, l’internaute est dirigé vers un article publié sur un site, www.magaujourdhui.net (ou anciennement www.matinmag.com). « Soyez informé au quotidien ! », tel est le slogan du « média » aux allures de site d’actualités. L’article annonce la couleur : l’éthylotest serait devenu obligatoire en 2017, et ne pas l’avoir en sa possession lors d’un contrôle pourrait vous coûter cher.

L’article suggère vivement à l’internaute qui ne veut pas être verbalisé et qui se soucie de « notre belle planète » de se procurer au plus vite un éthylotest électronique plutôt qu’un éthylotest ballon : ainsi, il profitera d’une promotion non négligeable de -75%.

De la menace de la verbalisation à l’argument du désastre écologique, en passant par l’urgence de se procurer l’éthylotest électronique pour l’obtenir au meilleur prix, tout est savamment orchestré pour alimenter les peurs des automobilistes et les pousser à l’achat.

Mais en y regardant de plus près, de nombreux indices permettent de démasquer le caractère mensonger de cette annonce.

Une publicité mensongère, un article truffé d’erreurs

Tout commence par l’annonce diffusée sur les sites Internet : si ici, le format pourrait laisser croire à un article recommandé par Ouest France, il est cependant indiqué qu’il s’agit d’un contenu sponsorisé. Autrement dit, l’éditeur de l’article a payé pour que son contenu apparaisse sur le site. Et le fait que Ouest France soit un site d’informations sérieux ne garantit pas la crédibilité des contenus sponsorisés ! En cliquant sur le lien, le caractère publicitaire de l’annonce est d’ailleurs confirmé : si nous observons plus attentivement, la mention « Advertorial » (= publicitaire) figure tout en haut de la page.


Le contenu de l’article indique que « l’éthylotest est maintenant obligatoire en 2017 » et que « si vous vous faites arrêter sans éthylotest, étant donné qu’il est obligatoire, on ne va pas vous faire un dessin... ». Des propos qui suggèrent à l’internaute que la mesure d’obligation de l’éthylotest est toute nouvelle et que les contrevenants peuvent être soumis à une sanction…

Sauf que tout cela est faux ! Pour commencer, l’obligation de l’éthylotest ne date pas de 2017 : elle est en place depuis 2012. Et la raison pour laquelle personne n’a, jusqu’ici, été verbalisé pour l’absence du dispositif dans le véhicule est toute simple : le Code de la route ne prévoit pas de sanction en cas d’infraction. Or, cette réglementation est restée intacte en 2017 : ni amende, ni retrait de point au programme si vous n’êtes pas en mesure de présenter un éthylotest lors d’un contrôle routier, mais, éventuellement, un simple rappel à la loi.

Ensuite, sous couvert d’écologie, l’article explique à l’internaute qu’il vaut mieux se procurer un éthylotest électronique plutôt qu’un éthylotest ballon « périssable » qu’il faudra « acheter tous les 6 mois ». Effectivement, l’éthylotest ballon a bien une date de péremption ; mais celle-ci est d’environ 2 ans.

Une manœuvre pour pousser à l’achat d’un éthylotest électronique

En y regardant de plus près, nous pouvons nous rendre compte que le site www.magaujourdhui.net n’a rien d’un site d’actualités. En effet, les quelques contenus qui composent le site sont orientés sur l’éthylotest et la sécurité routière. Au total, le site n’est composé que de 5 pages, pour seulement 3 articles. Par ailleurs, la plupart des liens mènent à une page pour acheter un éthylotest électronique.


Tout est mis en œuvre pour pousser l’internaute à un achat immédiat, à commencer par une soi-disant promo de -75 % afin d’obtenir l’éthylotest à 49 € au lieu de 199 €. L’article indique que l’offre se termine bientôt, tandis que la page de publicité menant à la page d’achat du produit indique une opération de « déstockage » pour la journée seulement et un niveau de stock faible. La page permettant d’acheter le produit affiche même un compte à rebours de 31 minutes avant que l’offre ne prenne fin…

L’internaute est alors tenté de se précipiter pour obtenir le produit au meilleur prix. Seulement, on se rend vite compte que le prix d’un seul éthylotest est proposé à 59,99 € : pour avoir un éthylotest au prix unitaire de 49,99 €, il faut en fait en commander 3 (+ 1 « gratuit ») et débourser 199,96 € ! Quant au compte à rebours, il suffit de rafraîchir la page pour qu’il soit relancé…

Vais-je être verbalisé(e) si je n’ai pas d’éthylotest ?

NON. Depuis le 1er mars 2013 et selon le décret n°2013-180 modifiant l’article R.233-1 du Code de la route, https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000027119723&categorieLien=id
la présence d’un éthylotest à bord d’un véhicule est obligatoire… Mais son absence n’entraîne aucune sanction ! Si bien que beaucoup d’usagers ignorent le caractère obligatoire du dispositif. Mais rassurez-vous : rien n’a changé dans la réglementation en 2017. Et s’il est toujours utile d’avoir un éthylotest à bord de son véhicule afin de tester son taux d’alcoolémie et de ne pas risquer une conduite sous l’emprise de l’alcool, les automobilistes n’étant pas en mesure de présenter un éthylotest lors d’un contrôle ne sont toujours pas soumis à une amende, contrairement à ce que l’annonce voudrait leur faire croire.

À savoir avant d’acheter un éthylotest électronique

Il est difficile de trouver des informations relatives à ce « Thinksmart Éthylotest » (ou « Drivesmart Éthylotest », lorsque l’achat était proposé via www.matinmag.com) sur Google. Les quelques résultats sont des commentaires d’utilisateurs qui dénoncent le fait que le produit n’est pas conforme à celui proposé sur le site ou le fait que la commande soit enregistrée sans l’avoir validée. Mais étant donné que l’association « 40 millions d’automobilistes » n’a pas été jusqu’à passer commande via l’article de www.magaujourdhui.net afin de vérifier la bonne réception du produit ainsi que sa fiabilité, nous ne pourrons pas nous prononcer sur la qualité de cet éthylotest.

Ainsi, si vous optez pour un éthylotest électronique plutôt qu’un éthylotest ballon, assurez-vous qu’il corresponde à la norme NF X20 704 et préférez un achat dans une boutique ayant pignon sur rue afin d’éviter les mauvaises surprises.


http://fil-conducteurs.ning.com/articles/ethylotest-obligatoire-2017-publicite-mensongere
avatar
Admin
Admin

Messages : 9575
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum