Cette ferme verticale va produire des légumes locaux pour 24 millions d'habitants

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cette ferme verticale va produire des légumes locaux pour 24 millions d'habitants

Message par Admin le Lun 24 Avr - 22:25

Par Sofia Colla I Publié le 21 Avril 2017

Pour nourrir l'ensemble de sa population et palier le manque de terres agricoles, la ville chinoise de Shanghai a pour projet d’ériger la plus grande ferme verticale au monde : cent hectares.


Cette ferme urbaine augmenterait la qualité de vie dans la ville, en incluant des programmes communautaires de restaurants ou des marchés. (Crédit : Sasaki)


Ces deux dernières décennies, la Chine a perdu 123 000 kilomètres carrés de terres agricoles au profit de l’urbanisation. Sur les surfaces cultivables restantes, le ministère de la Protection de l’environnement chinois signale qu’un sixième (environ 200 000 kilomètres carrés) est contaminé par la pollution.
 
Contrairement à l’Europe, où l’agriculture se développe à grande échelle, loin des agglomérations, l'Asie cultive traditionnellement à plus petite échelle, dans les zones périurbaines. Mais la croissance rapide des villes vient menacer cet équilibre.
 
À cela, le cabinet internationale d’architecture Sasaki entend apporter une solution : la construction d’une ferme verticale de 100 hectares ayant la capacité de nourrir 24 millions de personnes au cœur de la ville de Shanghai, le Sunqiao Urban Agricultural District.


Cette ferme sera constituée de plusieurs bâtiments composés de différentes plateformes : des fermes d’algues, des serres flottantes, et même des bibliothèques de semences.
 
56 % des légumes consommés par les habitants de Shanghai sont des légumes verts comme les épinards, le chou frisé, le bok choy ou encore le cresson. Ces feuilles vertes se prêtent parfaitement à l’agriculture verticale : elles n’ont pas besoin de beaucoup d’attention, grandissent vite et ne pèse pas lourd. De parfaites candidates aux modes de culture hydroponique et aquaponique.

Le prix des terrains étant très élevé à Shanghai, la culture verticale est une solution économique. (Crédit : Sasaki)


Sunqiao entend aussi faire de ce lieu un laboratoire pour l’innovation et l’éducation. Cette immense ferme aura une vocation pédagogique pour les nouvelles générations d'urbains, afin de les sensibiliser à la question de la provenance de leur nourriture.
 
Située entre l’aéroport international de Shanghai et son centre ville, cette ferme devrait entrer en construction courant 2017. Bien plus vaste que l’AeroFarms du New Jersey, qui reste aujourd’hui la ferme verticale la plus importante du monde avec ses 6 500 mètres carrés, Sunqiao pourrait tracer le sillon de l’agriculture de demain.
avatar
Admin
Admin

Messages : 9410
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette ferme verticale va produire des légumes locaux pour 24 millions d'habitants

Message par Admin le Lun 24 Avr - 22:40

l’AeroFarms du New Jersey


Dans le New Jersey, cette ferme urbaine produira bientôt 900 tonnes de nourriture
article de 2016


L’entreprise AeroFarms, spécialisée dans l’agriculture urbaine va exploiter à partir de septembre la plus vaste ferme verticale au monde. Avec son système d’aéroponie très peu coûteux en terre et en eau, ce modèle vise à répondre aux nouveaux défis de l’agriculture.


Des plantes cultivées dans des tours, à la lumière de lampes. C’est le modèle d’agriculture mis au point par AeroFarms, une entreprise spécialisée dans l’agriculture urbaine, pour économiser l’eau et préserver les sols.

"L’agriculture commerciale s’efforçant de produire suffisamment de nourriture pour notre population en hausse, les sols ont été éprouvés au point de devenir toxiques dans certains cas", lit-on sur le site de l'entreprise.


En septembre, AeroFarms commencera à semer dans la plus vaste ferme verticale au monde : un espace de 6 500 m² aménagé dans une ancienne usine qui abrite déjà le siège de l’entreprise à Newark, en périphérie de New York, dans le New Jersey. Une superficie qui dépasse celle de la ferme hors-sol du groupe Mirai à Miyagi, au Japon, qui était jusqu'ici la plus grande exploitation urbaine au monde. Construite après le séisme de 2011 afin de protéger l'agriculture d'éventuelles futures radiations nucléaires, elle s'étend sur 2 500 m².

Cofondé en 2004 par trois américains, AeroFarms a déjà développé trois fermes hors-sol dans le New Jersey. Toutes produisent des denrées locales aujourd'hui vendues dans les environs. La nouvelle ferme devrait quant à elle permettre de produire plus de 900 tonnes de plantes par an, à raison de trente récoltes chaque année. Pour l’instant, l’entreprise ne cultive que des herbes et des salades, mais elle dit pouvoir produire plus de 250 variétés différentes avec son système.


https://youtu.be/-_tvJtUHnmU



Les fermes verticales consistent en des cultures empilées sur plusieurs étages et développées dans des environnements contrôlés. AeroFarms a opté pour un système d’aéroponie, à ne pas confondre avec l’hydroponie, qui consiste à cultiver dans une solution à forte teneur en nutriments. En aéroponie, les racines sont nues et alimentées grâce à une "brume" nutritive. Les feuilles des végétaux sont séparées des racines par un tissu en plastique recyclé. Ces dernières sont "nourries" par une lumière artificielle produite par des LED, tandis que les racines reçoivent, à intervalles réguliers et sous forme de vapeur, une solution riche en nutriments.


Un modèle économe en eau et en espace, mais beaucoup plus coûteux


L’entreprise emploie ni pesticide, ni herbicide. Pour prévenir les maladies, elle récolte en temps réel des données sur ses cultures :

"Nos scientifiques ont accès à plus de 30 000 points de données à chaque récolte. Ils sont constamment en train de revoir, tester et améliorer notre système de culture, en utilisant des analyses prédictives pour produire un meilleur résultat", explique AeroFarms sur son site.



Selon AeroFarms, ce modèle d’agriculture nécessiterait 95 % moins d’eau qu’une ferme traditionnelle, tout en assurant un gain de temps de 50 %. Également économe en espace, il est en revanche beaucoup plus coûteux en terme de consommation d'énergie et d’infrastructure. Mais AeroFarms peut compter sur le concours de plusieurs partenaires, dont Goldman Sachs, qui a investi 30 millions de dollars (environ 27 millions d’euros) entre 2013 et 2015 pour développer cet espace. Preuve qu'au delà de son potentiel agronomique, la culture de fruits et légumes en ville pourrait aussi aussi s'avérer rentable.


Les feuilles reçoivent la lumière de LED, tandis que les racines sont vaporisées à intervalles réguliers. (Crédit : AeroFarms.com)
avatar
Admin
Admin

Messages : 9410
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum