Derniers sujets

La codéine, nouvelle drogue des adolescents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La codéine, nouvelle drogue des adolescents

Message par Admin le Lun 10 Juil - 20:16

Les médicaments à base de codéine, dont certains sont en vente libre en pharmacie, sont de plus en plus détournés pour leurs effets euphorisants et apaisants. De quoi inquiéter l'Agence du médicament qui avaient déjà alerté en mars 2016 sur les risques du purple drank, un mélange à base de sirop codéiné. Depuis le début de l'année 2017, deux jeunes sont décédés d'une surdose de ces antidouleurs pris à des fins récréatives.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le 10/07/2017


http://www.allodocteurs.fr/maladies/drogues-et-addictions/la-codeine-nouvelle-drogue-des-adolescents_22875.html


La codéine est un dérivé de l'opium utilisé dans certains médicaments contre la toux ou contre la douleur. Sous forme de comprimés ou de sirops, certaines substances codéinées sont vendues sans ordonnance en officines, entre 2 et 5 euros. Pour les adolescents, c'est une façon simple et économique de se droguer.

La codéine associée à des alcools forts



Pour augmenter l'effet euphorisant et de bien-être généré par la codéine, les jeunes consommateurs associent ces médicaments à des alcools forts. Des mélanges souvent dévastateurs pour l'organisme : "Avec l'alcool, la personne est plus vulnérable. Ce qu'elle peut supporter sans alcool, elle le supportera moins bien et l'accident surviendra plus rapidement avec des troubles cognitifs, des troubles de la mémoire jusqu'au coma et jusqu'à la dépression respiratoire qui consiste à avoir un rythme respiratoire qui diminue. Et l'accident, c'est l'arrêt cardio-respiratoire ou les complications d'un coma éthylique avec des prises de codéinés", explique le Dr Yves Edel, psychiatre.


Les adolescents n'ont pas forcément conscience de ces risques d'intoxication grave, voire de dépendance sur le long terme. Alors pour éviter des drames, certains pharmaciens déjouent les stratégies des jeunes en quête de codéine : "Ce sont les mêmes stratagèmes répétitifs, souligne Philippe Benfredj, pharmacien, ils sont donc très faciles à identifier. Ils veulent de la codéine pour leur père, pour leur mère… ou pour eux-mêmes car ils toussent. Et ils veulent ce produit et pas un autre. Les jeunes ne veulent aucune substitution, même si on peut leur enlever leurs symptômes".

Vers la fin de la vent libre ?

Le refus de vente est préconisé par l'ANSM. Depuis le début de l'année 2017, elle a reçu quatorze signalements d'abus de codéine chez des jeunes. Parmi eux, deux en sont morts et ces chiffres ne reflètent sans doute pas la réalité comme le confie Nathalie Richard, directrice adjointe du service Médicaments du système nerveux central à l'ANSM : "Il y a une sous-notification des cas déclarés à l'Agence du médicament. Et concernant la codéine, le nombre de cas est certainement sous estimé".

Face à l'ampleur du phénomène, le gendarme du médicament envisage d'interdire la vente libre de ces substances codéinées. Une piste défendue par la mère d'une victime dans une pétition lancée sur Internet. Pour cette femme, la prescription médicale est le meilleur moyen d'empêcher d'autres adolescents de mourir d'une overdose de codéine.



http://www.allodocteurs.fr/maladies/drogues-et-addictions/la-codeine-nouvelle-drogue-des-adolescents_22875.html
avatar
Admin
Admin

Messages : 9171
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum