Derniers sujets

Le chômage influerait de manière négative sur la personnalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le chômage influerait de manière négative sur la personnalité

Message par Admin le Lun 13 Avr - 20:33

Le chômage influerait de manière négative sur la personnalité

Par LEXPRESS.fr, publié le 19/02/2015 à 18:51, mis à jour à 19:06

Le chômage de longue durée rend désagréable. C'est l'une des conclusions d'une étude menée par des chercheurs en psychologie, qui confirme que la perte d'un emploi peut conduire à des changements de personnalité.

Le chômage est une spirale infernale. Et peut avoir de lourdes répercussions sur votre personnalité, ce qui pèse encore plus au moment de retrouver du travail. C'est la conclusion d'une étude publiée dans le Journal of Applied Psychology.

image: http://imageceu1.247realmedia.com/0/default/empty.gif

Les chercheurs ont cherché à mieux comprendre cette spirale et ont étudié l'évolution des tests de personnalité de près de 7000 personnes en Allemagne, sur une période de quatre ans. Dans ce groupe, 210 personnes se sont retrouvées au chômage entre un et quatre ans durant l'expérience, et 251 ont été au chômage moins d'un an avant de retrouver un emploi.
Désagréable, moins consciencieux

Les chercheurs ont étudié les "big five", les cinq traits centraux de la personnalité: le caractère consciencieux, l'agréabilité, l'ouverture à l'expérience, le névrosisme (les émotions négatives) et la propension à être extraverti. Ils ont observé notamment que l'agréabilité des femmes déclinait au fur et à mesure des années de chômage. Pour les hommes, c'est plus complexe: les deux premières années, ils étaient plus agréables que ceux n'ayant jamais perdu leur emploi. Mais passée cette période, l'agréabilité prenait un sévère coup. Sur le long terme, les chômeurs masculins étaient donc moins agréables que les hommes ayant un emploi.

L'attention portée aux chômeurs n'est pas la même selon la durée de la période sans emploi, notent les chercheurs. "Dans les stades précoces du chômage, il peut y avoir des incitations pour que les individus soient dans une bonne dynamique pour trouver un autre emploi ou apaiser ceux qui les entourent. Mais des années plus tard, ces incitations peuvent faiblir".
"Le chômage n'est pas seulement un problème économique"

Autre exemple avec l'ouverture: les hommes sont très ouverts sur la première année de chômage mais ce trait décline ensuite. Chez les femmes, l'ouverture décline surtout sur la deuxième et la troisième année sans emploi avant de repartir à la hausse. "Le chômage n'est pas seulement un problème économique pour la société", pointent les chercheurs, rappelant qu'une personne sans emploi peut être stigmatisée en raison de son changement de personnalité. Cela créé une difficulté supplémentaire au moment de retrouver du travail.

"Les politiques publiques ont un rôle clé à jouer dans la prévention du changement de personnalité", commente le Dr Christopher J. Boyce de l'université de Stirling (Royaume-Uni), qui a mené l'étude. Il suggère non seulement de réduire le chômage, mais aussi "d'offrir un meilleur soutien aux chômeurs pour "permettre aux individus d'évoluer de manière positive" dans leur personnalité.

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-chomage-influerait-de-maniere-negative-sur-la-personnalite_1653287.html#MGPyRlXsspjBvUSJ.99

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-chomage-influerait-de-maniere-negative-sur-la-personnalite_1653287.html#MGPyRlXsspjBvUSJ.99
.
avatar
Admin
Admin

Messages : 8562
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum