Saint-Brieuc. L’aide à domicile gérée à l’échelle de 32 communes avec le Cias

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Saint-Brieuc. L’aide à domicile gérée à l’échelle de 32 communes avec le Cias

Message par Admin le Mar 9 Jan - 11:29



Depuis le 1er janvier, à Saint-Brieuc et sa périphérie, les services de soin et d’aide à domicile sont gérés par le centre intercommunal d’action sociale (Cias) et ses 500 agents. Décryptage.

Ce début d’année 2018 est marqué par une petite révolution dans le milieu de l’action sociale, dans le pays de Saint-Brieuc. L’aide et l’accompagnement à domicile des personnes âgées, ainsi que les soins infirmiers à domicile, jusqu’à présent assurés par les centres communaux d’action sociale, sont désormais gérés à l’échelle des 32 communes de l’agglomération. Une nouvelle structure, qui compte 500 agents, a été créée : le centre intercommunal d’action sociale (CIAS).

À Saint-Brieuc, le tarif diminue

Pour les quelque 3 500 personnes qui bénéficient de ces services, cela ne change pas grand-chose : ils auront affaire aux mêmes interlocuteurs, qu’ils soient infirmiers ou aides ménagers. Ce sont ces derniers qui changeront d’employeur : ils quittent leurs centres communaux d’action sociale respectifs pour rentrer dans le giron du CIAS. Rien qu’au sein de la ville de Saint-Brieuc, cela représente une centaine d’agents.

Le CIAS, avec ses quinze millions d’euros de budget, devient donc la plaque tournante de l’action sociale dans l’agglomération briochine. Un an après la fusion des communautés de communes avec l’agglomération, cette mutualisation est dans l’ère du temps.

Elle a surtout permis de répondre à un appel à projet du conseil départemental pour obtenir une belle enveloppe. Ainsi, la facturation du service d’aide et d’accompagnement à domicile pour les personnes dépendantes qui souhaitent rester à domicile (ménage, toilette, lever et coucher, courses…) diminue à Saint-Brieuc (de 24,35 à 20,50 €/heure).


Deux Cias existaient déjà dans l'agglo


Pour pouvoir assurer ses missions dans l’ensemble des 32 communes, le CIAS est divisé en trois antennes : Littoral (Etables-sur-Mer), Centre (Ploufragan) et Sud (Saint-Brandan). L’organisation dirigée par Fanny Mothré a investi de nouveaux locaux rue du Sabot, près du Zoopôle.

Un CIAS existait déjà depuis 2007 dans l’ex-communauté de communes Puissance 4 (Plaintel, Plœuc, L’Hermitage, Le Bodéo). Un autre existait dans le Sud Goëlo depuis 2009. Ces deux structures ont donc fusionné et se sont étendues à Saint-Brieuc et dans sa proche périphérie où une telle organisation n’existait pas.L’arrivée du CIAS à Saint-Brieuc permet d’apporter des services qui n’étaient pas proposés par le CCAS. Comme le service de petit bricolage (26 €/h) ou le service de téléalarme avec un prestataire basé à Plœuc-L’Hermitage.

Ce « bouquet de services », dixit le président du CIAS et maire de Plaintel, Jacques Le Vée, permet surtout au service public d’affronter une concurrence féroce dans le secteur de l’aide à domicile. Rien que dans le territoire briochin, il existe treize opérateurs (entreprises, associations, etc.).


Le nouveau CIAS en quelques chiffres...

- Le CIAS de Saint-Brieuc Armor agglomération est le plus important service d’aide à domicile du département avec 400 000 heures d’intervention par an.

- 3 500 personnes dépendantes bénéficient de ce service à domicile pour le ménage, la toilette, les courses, le lever ou le coucher : 1 500 à Saint-Brieuc et dans ses communes voisines, 800 dans le Sud-Goëlo, 500 dans le sud de l’agglo.

- Le portage des repas est également géré à l’échelle de l’agglomération. Un service très important puisque cela représente 170 000 repas livrés chaque année en liaison froide ou chaude selon les secteurs, au tarif de 9,75 €. Ces repas sont fabriqués dans sept cuisines de l’agglomération (cuisines centrales, Ehpad, etc.).

- Le service de soins infirmiers à domicile dispose de 198 places pour les personnes âgées et les personnes handicapées. Le CIAS dispose d’une équipe spécialisée Alzheimer et d’une platerforme de répit pour les aidants, ainsi qu’un accueil de jour itinérant à Plaine-Haute.



Le CIAS ne sonne pas la fin du CCAS


Avec la création d’un CIAS sur 32 communes, on peut naturellement penser que les centres communaux d’action sociale (CCAS) vont disparaître. Mais ce n’est pas le cas !

L’agglomération a fait le choix de ne confier que la compétence du maintien à domicile au CIAS. La compétence du CCAS est bien plus large. « Nous avons deux grandes missions, explique Eric Nicolas, le directeur du CCAS de Saint-Brieuc. La solidarité communale en faveur des personnes en situation de précarité et la politique communale en faveur des personnes âgées. »

Dans ses actions pour lutter contre la précarité, le CCAS verse des aides pour la scolarité des enfants, pour financer les voyages scolaires des jeunes briochins éligibles à ces aides. Elle verse aussi des aides aux transports et aux loisirs pour un buget d’1,5 million d’euros.

Dans le cadre de sa mission en faveur des personnes âgées, il assure le suivi social des retraités. « Nous avons deux travailleurs sociaux dédiés. » Le CCAS gère aussi deux établissements : la résidence Les Villages et l’Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) du Prévallon.


https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-brieuc-22000/saint-brieuc-l-aide-domicile-geree-l-echelle-de-32-communes-avec-le-cias-5487307
avatar
Admin
Admin

Messages : 9766
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum