Commerces de villages : le début de la fin.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Commerces de villages : le début de la fin.

Message par Admin le Sam 20 Jan - 16:50

19 janvier 2018


La France des commerces de village n’est plus. Fermeture après fermeture les villages français se voient dépouillés de leurs commerces. Les grandes surfaces poussées par le gouvernement s’installent et écrasent toute petite concurrence. Artisans boulangers, bouchers, épiciers ou encore même libraires sont amenés à fermer rapidement ; si cela n’est pas déjà fait.

Si pour certains jeunes il semble normal d’aller dans une grande surface pour acheter une baguette de pain ou encore un bouquet de fleurs. Ils ne représentent pourtant pas l’ensemble des jeunes du territoire. Nous sommes attachés à nos commerçants, à cette énergie qui se dégage grâce à leurs activités. Nous sommes heureux de pouvoir discuter avec eux. Heureux de pouvoir apprendre en les écoutants, en les observant. Mais surtout fier, fier de pouvoir effectuer des stages avec des commerçants qui nous ont vu grandir. Un jeune de 5 ans qui va chercher une baguette de pain et se retrouve quelques années plus tard derrière le four, voilà ce qui a fait la France depuis des générations.

Vous aimez aller au boucher de votre village, chez le fleuriste ou encore l’épicier ? Les commerces de votre village vont-ils disparaître ?

Des mesures pour « éviter les fraudes » sont en places pour favoriser les recettes des grandes distributions. Depuis le 1er janvier 2018, tous les commerçants doivent s’équiper de nouvelles caisses enregistreuses très couteuses pour « éviter les fraudes ». Si un commerce n’en est pas équipé, il sera amendé de 7500€ et s’expose automatiquement à un contrôle fiscal poussé. Cependant comment font les commerçants qui ne peuvent pas acheter ces nouvelles caisses manque de fonds ? La fermeture ou l’endettement ?

Ce que demandent les commerçants, c’est un peu de liberté et de confiance. Ils savent que l’État leur fixe des objectifs comme la sécurité sanitaire, ils s’y plieront pour peu qu’ils aient un minimum de confiance et qu’on ne règlemente pas dans le moindre détail l’exercice de leur métier. Nombreuses sont les mesures établies par des « experts » qui seraient bien incapables de subvenir aux besoins de la population.

Génération CPNT s’inquiète, car un village sans petits commerçants c’est le début de la fin. Dans l’Hérault nombreux sont les commerçants qui seraient à même de fermer après cette dernière mesure. Des bouchers, des artisans boulangers, des fleuristes sont non seulement au bord du gouffre fiscal, mais aussi du gouffre mental.

Face à un gouvernement pro-industries, c’est la fin des commerces !

C’est un appel au gouvernement que lancent les jeunes de Génération CPNT. L’urgence est absolue, les mesures laxistes doivent laisser place à des actions concrètes qui sauveront cette grande partie de notre patrimoine.

Thomas CHALLIES

https://generationcpnt.fr/2018/01/19/commerces-de-villages-le-debut-de-la-fin/
avatar
Admin
Admin

Messages : 9937
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum