Derniers sujets

Maladie d’Alzheimer : un pas de plus vers la guérison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maladie d’Alzheimer : un pas de plus vers la guérison

Message par Admin le Mar 14 Avr - 18:25

Maladie d’Alzheimer : un pas de plus vers la guérison


Bien que les causes de la maladie d’Alzheimer ne soient pas parfaitement claires, les dernières recherches suggèrent que la maladie est liée à l’apparition de plaques séniles (dépôts extracellulaires de  bêta-amyloïde sur la substance grise du cerveau) et d’enchevêtrements neurofibrillaires (conglomérats anormaux de protéines composés de petites fibrilles entremêlées à l’intérieur des neurones).

Comme on le suspecte depuis longtemps, une des méthodes pour combattre la maladie d’Alzheimer consiste à s’attaquer aux racines du mal, c’est-à-dire aux protéines. De cette façon, la solution pourrait passer par l’élimination de ces plaques. Mais est-il possible de les éliminer une à une ? La réponse est non. Étant donné que les dommages d’étendent à l’intégralité du cerveau et se répartissent en des centaines de points, cette solution n’est pas envisageable. Cependant, une équipe de chercheurs vient de présenter une stratégie qui se révèle être peu invasive et très prometteuse.

Cette bonne nouvelle nous vient d’Australie, des chercheurs Gerhard Leinega et Jürgen Götz, de l’université de Queensland. L’idée qu’ils ont développé consiste à essayer d’éliminer les accumulations à l’aide d’ultrasons, sans les détruire de façon directe avec des hautes fréquences, sinon en stimulant l’activité des cellules du système immunitaire dans l’encéphale et des cellules gliales, de telle sorte que ce soient ces cellules qui se chargent de détruire les plaques de bêta-amyloïde.

En quoi consiste cette technique ?


Expliqué simplement, il s’agit d’ouvrir temporairement la barrière hémato-encéphalique (formation de cellules endothéliales et gliales qui isolent le cerveau du reste du corps, séparant ainsi les vaisseaux sanguins du système nerveux central), de telle sorte qu’on puisse injecter des microbulles avec la capacité de vibrer lorsqu’elles rencontrent un signal ultrason. L’ultrason agit alors sur les microbulles, causant leur expansion et leur contraction à l’intérieur des vaisseaux sanguins du cerveau. Ceci affecte à son tour la barrière sang-cerveau (qui protège le cerveau des microbes contenu dans le sang), permettant aux molécules activatrices d’entrer dans le cerveau et d’activer les cellules qui détruisent les plaques de bêta-amyloïde.

Quels résultats a-t-on obtenu ?


Les résultats sur des souris avec des plaques d’Alzheimer sur lesquels on a utilisé ces ultrasons ne peuvent pas être plus prometteurs : après plusieurs semaines de traitement, jusqu’à 75% des plaques ont disparu de leur cerveau sans endommager le reste des tissus. De plus, en comparant ces souris avec celles qui n’ont pas été traitées, elles obtiennent de meilleurs résultats aux tests de mémoire, d’identification et d’orientation.

Cependant, il faut tenir compte du fait que le cerveau humain est beaucoup plus complexe que celui de la souri et que notre crâne est bien plus épais, cette technique d’ultrason doit donc être optimisée pour affronter le pari de soigner la maladie d’Alzheimer chez les êtres humains. La prochaine étape est d’essayer cette stratégie sur des brebis, étape indispensable pour savoir si nous sommes réellement dans l’antichambre de la guérison de cette maladie.
avatar
Admin
Admin

Messages : 8562
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum