Combien l’arrêt de Neymar va-t-il coûter à la Sécu ?

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Combien l’arrêt de Neymar va-t-il coûter à la Sécu ?

Message par Admin le Mer 28 Fév - 22:48


Le Brésilien Neymar s’est blessé dimanche, face à Marseille, et il pourrait être absent au moins un mois. Avec un salaire avoisinant les 3 millions d’euros, combien cet accident de travail peut-il coûter à la Sécurité sociale ?

Et si l’entorse antero-externe de la cheville droite de Neymar, conjuguée à la fissure de son cinquième métatarsien, faisait exploser le trou de la Sécu ? Dans la mesure où le joueur perçoit plus de 3 millions d’euros bruts par mois, cet accident de travail survenu dimanche dernier, lors de PSG-OM, pourrait ainsi faire craindre le pire à la Sécurité Sociale… En effet, sachant qu’en moyenne (selon les chiffres du site service-public.fr), l’indemnisation d’une personne, en cas de pépin, monte à 60 % de son salaire journalier de référence, la Sécu devrait, dans cette hypothèse, verser au Brésilien plus de 59 410 € par jour…

Des indemnités plafonnées

Heureusement pour la Sécu et pour les finances de l’État, la réalité est très différente et bien moins onéreuse. En fait, quel que soit le salaire d’une personne, il existe un plafonnement des indemnités journalières versées, à 198,82 € par jour. Ce plafonnement se faisant du 1er au 28e jour d’arrêt, le Sécu ne verserait à Neymar « que » 5 666,96 € pour le premier mois d’absence.

S’il devait être un deuxième mois sur le carreau, en revanche, le plafonnement passerait à 265,09 € par jour, et la facture monterait alors pour ce deuxième mois à 8 217,79 €. En clair, pour deux mois d’absence (le maximum a priori pour Neymar), la Sécu indemniserait d’environ 14 000 € l’ailier du PSG.

(Photo : Reuters)

Les clubs paient la différence

Rassurez-vous toutefois pour Neymar. À côté des 6 millions qu’il aurait dû toucher normalement s’il était resté en bonne santé, il ne devra pas du jour au lendemain « se contenter » de 14 000 € en deux mois versés par la Sécu. Car dans la pratique, les clubs accompagnent leurs joueurs blessés.

Ainsi, dans les trois premiers mois, ce sont les clubs qui « complètent » et permettent au salarié de gagner autant qu’il perçoit habituellement. L’article 279 de la charte du football précise ainsi qu’« en cas d’accident du travail ou de maladie, le joueur perçoit pendant au moins trois mois […] la différence entre son salaire mensuel fixe et les indemnités journalières versées par la Sécurité Sociale ». Pour Neymar, la Sécu n’est donc pas perdante, contrairement au PSG, qui va devoir payer un joueur qui ne joue pas. Un autre, donc, après Ben Arfa…


Des assurances après trois mois


Après les trois premiers mois, la donne change. Plus rien n’oblige donc les clubs à payer la différence entre salaire et indemnités de la Sécu. Aussi les joueurs, afin de s’y retrouver financièrement, souscrivent la plupart à des assurances individuelles qui complètent leurs revenus. Les footballeurs mettent ainsi la main au porte-monnaie pour s’assurer, les sommes sont parfois considérables, mais au moins ils ont la certitude, quelle que soit la durée de leur indisponibilité, de ne pas subir de baisse brutale de salaire.

Au final, pour la Sécu, les joueurs de foot, et Neymar notamment, ne coûtent donc pas très cher. Mieux, vu leur niveau de salaire et donc de cotisations, ils lui rapportent même beaucoup. Le magazine Capital rappelle en effet que dans un rapport de 2005, les clubs de Ligue 1 avaient versé 8,5 millions d’euros de cotisations à la Sécu, pour 2,4 millions d’indemnités perçues !

OUEST FRANCE .FR
avatar
Admin
Admin

Messages : 10368
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum