Derniers sujets

Psychoéducation : qu’est-ce que c’est ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Psychoéducation : qu’est-ce que c’est ?

Message par Admin le Mar 14 Avr - 22:35

Psychoéducation : qu’est-ce que c’est ? quels sont les bénéfices ? Nous vous parlons de ces thérapies individuelles ou collectives, conseillées dans le traitement des troubles bipolaires.




Jusqu’à récemment, il existait la croyance que les personnes atteintes de trouble bipolaire n’étaient pas aptes à être traitées par des thérapies psychologiques, ce qui a été amplement démenti au cours des dernières années. S’il est vrai que les effets de la thérapie ne sont pas immédiats, la psychoéducation démontre également ses bénéfices à long terme chez les personnes atteintes de trouble bipolaire ayant assisté à ces thérapies de manière continue.

Deux études publiées récemment ont révélé que les personnes ayant participé à des séances de psychoéducation pendant une période de cinq ans souffrent de 66 % d’épisodes maniaques en moins et jusqu’à 75 % d’épisodes dépressifs en moins que les patients ne recevant aucun traitement psychologique.

Cela ne veut pas dire que le traitement pharmacologique n’est pas important. Loin de là. En effet, les personnes qui reçoivent un traitement pharmacologique ont 35 % de crises maniaques en moins et 56 % d’épisodes dépressifs en moins. Ce que cela démontre, c’est qu’un traitement pharmacologique adéquat combiné avec une thérapie de psychoéducation peut être le meilleur allié du patient atteint de trouble bipolaire.

Que signifie « se psychoéduquer » ?

Psychoéduquer ne consiste pas uniquement à informer le patient sur la maladie dont il est atteint. Cela va beaucoup plus loin. L’objectif est d’aider la personne à comprendre la maladie et à en affronter les conséquences. Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, cette thérapie n’est pas seulement conseillée pour les personnes qui présentent une évolution négative ou qui ne sont pas vraiment conscientes d’avoir un trouble. Cette thérapie est très utile pour toute personne atteinte d’un trouble bipolaire et même pour la famille qui a souvent du mal à comprendre cette maladie.

La psychoéducation peut se faire dans le cadre de thérapies individuelles ou de groupes, qui peuvent aussi faire participer la famille – une option très recommandable. La plupart du temps, elles se réalisent dans un environnement clinique, mais elles peuvent parfois avoir lieu au domicile du patient. Ces thérapies sont dirigées par une équipe professionnelle qui connaît bien la maladie, qui est dotée de grandes capacités de communication et surtout d’empathie.

Que souhaite-t-on obtenir avec la psychoéducation ?

Il s’agit d’une thérapie très bénéfique pour le patient bipolaire, certes, mais pourquoi ? Car les personnes qui assistent à de telles séances atteignent souvent plusieurs des objectifs suivants :

- améliorer la conscience de la maladie. Apprendre à accepter que l’on est atteint d’une maladie qui, comme n’importe quelle autre maladie, doit être traitée.

- en finir avec la stigmatisation sociale. Les personnes atteintes d’un trouble bipolaire craignent souvent le stigmate social que leur maladie suscite et elles adaptent leur comportement pour éviter la discrimination. Plus un patient se sent stigmatisé, plus il a de difficultés dans son quotidien, que ce soit au travail, dans la famille ou même dans son cercle d’amis.

- prendre conscience que le traitement pharmacologique est vraiment nécessaire. C’est quelque chose de fondamental. Dans la plupart des cas, le patient commence à aller mieux une fois qu’il a accepté qu’il doit prendre des médicaments et qu’il suit son traitement à la lettre.

- reconnaître les symptômes qui indiquent qu’une rechute peut être proche.

- élaborer des stratégies réalistes pour faire face aux crises. Il s’agit vraisemblablement de l’un des objectifs les plus pratiques pour les patients.

- promouvoir des comportements et des modes de vie sains. Dormir suffisamment d’heures, avoir une alimentation équilibrée et faire un peu d’exercice : voilà quelques-unes des recommandations pour mener une vie plus saine. Il est très important que les patients prennent conscience que les comportements sains sont la clé pour trouver l’équilibre et, en définitive, pour que le trouble soit le plus léger possible.

- apprendre à éviter l’alcool et les drogues. Il y a un risque assez élevé que les personnes atteintes de trouble bipolaire consomment de l’alcool et d’autres drogues, ce qui peut être vraiment néfaste pour le patient.

De plus, les chercheurs relèvent que cette technique présente des avantages économiques : il est vrai que, à court terme, pendant la phase de psychoéducation, la prise en charge représente un coût, mais à long terme, la thérapie est plus efficace et moins chère car elle permet de réduire les visites aux urgences. Alors que la dépense en frais hospitaliers des patients psychoéduqués représente 15 % du total de leur dépense, cette dépense atteint 40% pour le reste des patients bipolaires.

En définitive, les bénéfices de la thérapie psychoéducative sont si clairs qu’il n’y a aujourd’hui aucun doute sur le fait qu’il s’agit d’un complément que toute personne atteinte de trouble bipolaire –et l’entourage– devrait prendre en compte.

Source : Etudes réalisées par des chercheurs de l’ IDIBAPS-Hospital Clínic de Barcelona publiés dans les revues The British Journal of Psychiatry et The Journal of Clinical Psychiatry.
avatar
Admin
Admin

Messages : 8566
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum