Ce que dirait Elizabeth II en cas de conflit nucléaire

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Ce que dirait Elizabeth II en cas de conflit nucléaire

Message par Admin le Jeu 15 Mar - 21:49

par Clémence Labasse ouest france 15 mars 2018


Elizabeth II, monarque de Grande-Bretagne est prête à parer à toute éventualité, même à une guerre nucléaire ! Si celle-ci survenait demain, les mots de la reine à ses sujets sont déjà préparés.

Le contexte international n’a jamais été aussi tendu. Ce mercredi, les relations entre la Grande-Bretagne et la Russie ont achevé de se dégrader, quand la Première ministre britannique Theresa May a décidé de sanctionner la Russie pour l’empoisonnement probable de l’ex-espion russe Sergei Skripal, agent double pour la Couronne britannique, en expulsant 23 diplomates russes. Une sanction vue comme « une provocation » pour le Kremlin.

Les relations diplomatiques sont aussi tumultueuses entre les États-Unis et la Corée du Nord, exacerbées depuis l’an dernier par des échanges de tweets entre les chefs d’États des deux pays.

Bref, il ne semble pas complètement irrationnel pour les observateurs internationaux, de réfléchir à de potentielles prochaines guerres, et possiblement d’une Troisième Guerre mondiale. Mais que celle-ci soit proche ou non, la Reine Elizabeth II, elle, a déjà prévu le coup.

La Couronne britannique toujours prête

Le discours que la reine prononcerait en cas d’attaque nucléaire est prêt depuis un certain temps. Enfin plus ou moins, car il a été écrit en 1983, dans le cadre d’un exercice militaire grandeur nature intitulé « Wintex-Climex 83 ».

En pleine guerre froide, alors que les tensions entre les deux blocs atteignent leur paroxysme, le gouvernement britannique décide de simuler l’éventualité d’une attaque nucléaire sur son sol. Dans le plus grand secret, les hauts fonctionnaires préparent la réponse militaire à une possible attaque de l’URSS… et écrivent le discours que la reine aurait à lire à son peuple pour lui annoncer la guerre.

Elizabeth II elle-même n’a jamais eu connaissance de l’écriture de ce discours, jusqu’à ce que celui-ci soit déclassifié par les archives nationales anglaises en juin 2013.


(Photo : AFP)

Certaines phrases ne pourraient pas être utilisées aujourd’hui car tout n’est plus d’actualité (comme le fait que le prince Andrew soit mobilisé dans la Royal Navy). Cependant, les mots restent graves et étonnamment clairvoyants.

Voici le discours, publié par les médias britanniques :

« Il y a moins de trois mois de cela, je me suis adressée à vous. Nous partagions alors tous le bonheur d’un Noël en famille. Nos pensées étaient alors tournées vers les liens forts qui lient chaque génération entre elles, celles qui nous précèdent comme celles à venir. Les horreurs de la guerre ne pouvaient paraître plus lointaines alors que ma famille et moi partagions l’esprit de Noël avec la grande famille formée du Commonwealth.

Aujourd’hui, la folie de la guerre se propage de nouveau à travers le monde et notre courageuse nation doit encore une fois se préparer à survivre contre vents et marées.

Je n’ai jamais oublié la peine et la fierté que ma sœur et moi avons ressentie, quand, recroquevillées près du poste de radio, nous avons écouté le discours de notre père, ce jour fatidique de 1939. Jamais je n’aurais pu imaginer que ce solennel et horrible devoir me reviendrait un jour.

Nous savons tous que les dangers auxquels nous devons faire face aujourd’hui sont plus grands encore que ceux traversés auparavant au cours de notre longue histoire. L’ennemi n’est plus le soldat armé de son fusil, ni même le pilote qui rôde avec ses bombes au-dessus de nos villes, mais le pouvoir dévastateur des technologies usurpées pour le mal.

Mais quelles que soient les horreurs qui nous attendent, les qualités qui, par deux fois durant ce triste siècle, nous ont aidés à préserver notre liberté seront de nouveau notre force.

Mon mari et moi-même partageons avec les familles d’un bout à l’autre du pays la peur de perdre nos fils, filles, maris et frères, ceux qui ont quitté nos côtés pour s’en aller servir leur pays. Mon fils bien-aimé Andrew est en ce moment sur le terrain avec son unité, et nous prions constamment pour sa sécurité et celle de tous les soldats qui servent leur patrie ici et à l’étranger.

Ce lien familial si puissant constituera notre meilleure défense face à l’inconnu. Si les familles restent unies et résolues, si elles offrent le gîte à ceux qui n’ont plus ni foyer ni protection, notre détermination à résister ne pourra que prospérer.

Le message que je vous adresse est donc simple : aidez ceux qui en ont besoin, réconfortez ceux qui sont isolés, seuls ou sans domicile, et faites de votre famille un lieu d’espoir et d’amour pour ceux qui en ont besoin.

Alors que nous sommes unis pour combattre ces nouvelles forces du mal, prions pour notre pays et pour les hommes de bonne volonté, où qu’ils se trouvent.

Que Dieu vous protège. »

Le texte dans sa version originale se découvre ici.

https://www.telegraph.co.uk/news/uknews/queen-elizabeth-II/10213335/Full-text-of-Queens-speech-for-outbreak-of-World-War-Three.html
avatar
Admin
Admin

Messages : 10295
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum