Il refuse les honneurs car son sport lui a pourri la vie

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Il refuse les honneurs car son sport lui a pourri la vie

Message par Admin le Ven 6 Avr - 22:41

Par Gaspard Brémond vendredi 6 avril 2018


Corey Widmer est un ancien joueur de football américain professionnel. Dernièrement, il a été nom obligatoire à recevoir les honneurs de son université. Mais fait extrêmement rare aux États-Unis, il a dit qu’il ne viendrait pas. La raison ? Son sport lui a causé de terribles problèmes de santé. Et il le déteste désormais.

Dans un pays où le sport, surtout le football américain, a valeur d’institution, draine des millions de dollars et déchaîne les passions, il ne fait jamais bon émettre la moindre critique. Rares sont ceux à s’y aventurer, et ceux qui osent le faire le paient généralement assez cher sur les réseaux sociaux ou ailleurs.

Corey Widmer, lui, se moque de tout cela. Fin mars, il a décidé, quitte à choquer, qu’il ne se rendrait pas à l’invitation de Montana State, son université, qui souhaitait l’honorer pour sa brillante carrière en faculté. Pour l’expliquer, l’ancien joueur NFL de 49 ans (de 1992 à 1999 avec les Giants de New York), a été catégorique et n’a pas cherché à faire dans la demi-mesure : « Ce sport a détruit ma vie… »

ETC, trois lettres qui font mal


Corey Widmer est en effet l’un de ses nombreux anciens joueurs de foot US à se plaindre de maux de tête dus à toutes les commotions cérébrales qu’il a subies quand il était encore en activité. Au quotidien, il a détaillé souffrir de dépression, de problèmes de mémoire, avoir des sautes d’humeurs, etc… Soit exactement tous les symptômes de l’Encéphalopathie traumatique chronique (ETC), la maladie des chocs et des contacts dans les sports, qui a causé bien des dégats chez de nombreux joueurs. Et provoqué des décès, aussi.

(Photo : DR)

Une étude a ainsi révélé, l’été dernier, que 110 ex-joueurs de NFL morts ces dernières années, avaient des dommages au cerveau. Parmi les signes de cette maladie, il y a des troubles cognitifs, des comportements agressifs, des vertiges… L’ETC, malheureusement, ne peut toutefois être diagnostiquée qu’après la mort du joueur. Mais les spécialistes sont très clairs : elle est invariablement liée aux chocs crâniens endurés lors de leurs carrières de footballeurs américains…

« Si on m’avait dit ça à 14 ans… »

Vu sa situation, vu sa souffrance, Corey Widmer a donc expliqué froidement qu’il ne pourrait pas célébrer devant une assemblée un sport qui lui a causé tant de maux. Et qu’aujourd’hui, il échangerait volontiers tous les dollars accumulés pendant sa carrière NFL pour une bonne santé. « J’ai 49 ans, et j’ai beaucoup d’argent, a-t-il confié au Bozeman Daily Chronicle. Si certaines personnes peuvent dire que ça en vaut la peine, moi je leur dis non… Si quelqu’un m’avait expliqué tout cela à l’âge de 14 ans, tout ce que je risquais, j’aurais fait quelque chose d’autre et j’aurais arrêté le football… »

Les chocs sont parfois violents en NFL. (Photo : Reuters)

L’ancien joueur a tenu à préciser qu’il ne voulait pas manquer de respect envers son ex-université. Mais qu’il se devait, à la place, d’apporter son témoignage pour aider. C’est un article, lu dernièrement et relatant l’histoire d’un jeune joueur de 16 ans victime d’une commotion et depuis paralysé, qui l’a incité à s’exprimer.

Ce refus des grands honneurs universitaire, dit-il, il le fait donc aussi pour ces jeunes, pour provoquer une prise de conscience. Corey Widmer a conclu son témoignage, dans le Bozeman Daily Chronicle, en déconseillant carrément aux parents d’inscrire leurs enfants au football américain. Ce sport, d’ailleurs, ne devrait être autorisé qu’à partir de 17 ans, selon lui.

Suicides, faits divers…

Junior Seau, l’une des anciennes stars de la NFL, s’est suicidée en 2012. Il souffrait d’ETC… (Photo : Reuters)

Depuis plusieurs années, les trois lettres ETC sont sur toutes les lèvres dès qu’un ancien joueur meurt de façon prématurée. Cette maladie, révélée au début des années 2000 par un médecin légiste, Bennet Omalu (et qui a inspiré le film Commotion, avec Will Smith), a forcé la NFL à agir, après qu’elle a tout fait pour noyer le poisson.

Attaquée par près de 5 000 ex-joueurs ou familles, elle a déboursé un milliard de dollars pour financer des programmes de recherche ou pour indemniser des victimes. Officiellement, les contacts à la tête sont davantage surveillés, sanctionnés. Mais le nombre de commotions n’a pas baissé, bien au contraire. Et pendant ce temps, les suicides, les drames, les faits divers où des joueurs de foot US sont concernés continuent de faire régulièrement les gros titres de la presse américaine…


avatar
Admin
Admin

Messages : 10663
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum