Derniers sujets

La Méditerranée va-t-elle passer l’été ? Arte alerte sur les « travers de la croissance bleue »

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

La Méditerranée va-t-elle passer l’été ? Arte alerte sur les « travers de la croissance bleue »

Message par Admin le Mer 18 Avr - 19:57

La Méditerranée va-t-elle devenir une mer morte ? Alexis Marant sonne l’alerte à travers un documentaire d’investigation clair et complet, ce soir sur Arte, « La Méditerranée va-t-elle passer l’été ? ».

Paquebots de croisière de plus en plus monstrueux, nourris au fuel lourd ; trafic incessant de cargos chargés de produits dangereux ; tourisme de masse ; marinas luxueuses ; bétonnage à tout-va, industries polluantes… La mer Méditerranée ne cesse d’attiser les appétits de pays en recherche de nouvelles mannes économiques. Elle renferme 10 % de la biodiversité marine mondiale, mais, semi-fermée, elle ne renouvelle ses eaux que tous les cent ans.

« Cargos et paquebots naviguent comme bon leur semble »

Le réalisateur Alexis Marant livre un travail de deux ans : « Le rapport “MedTrends”, du WWF, sur les travers de la croissance bleue, paru en janvier 2016, ainsi que la capacité doublée du canal de Suez ont motivé notre enquête. Le business des croisières est récent, mais le nombre de croisiéristes a été multiplié par quatre ces vingt dernières années. Les 29 pays du bassin méditerranéen n’ont pas tous les mêmes enjeux ni le même stade de développement. On a vu une mobilisation autour du thon rouge, mais aucune instance ne supervise l’ensemble du bassin. De même, il n’existe pas de vraies routes maritimes, de rails montants ou descendants. Dans le chapelet d’îles et de rochers de la mer Égée, cargos et paquebots naviguent comme bon leur semble ».

L’organisation maritime internationale a créé un statut de zone maritime particulièrement vulnérable (une vingtaine dans le monde) qui oblige les États. Panagiotis Kouroumplis, ministre grec des Affaires maritimes, semble ignorer l’existence d’un tel statut, au cours d’une entrevue édifiante.


Sardines riquiquis et manne pétrolière

L’enquête nous mène également sur les rives du Liban, asphyxiées par des montagnes de déchets urbains, ou au Monténégro, en passe de devenir un petit Monte-Carlo. En Tunisie, dans le golfe de Gabès, les fonds marins ont été anéantis par une usine de phosphate, à 80 kilomètres seulement des plages paradisiaques de Djerba.

Au fil du temps, l’importation d’espèces invasives et l’impact du trafic sur les cétacés, les baleines, les requins, les dauphins, se sont révélés violents, dans un espace qui condense le tiers du commerce international. La sardine, emblème de la Méditerranée, a perdu 30 % de sa taille et de son poids. À cela s’ajoute la découverte de champs de pétrole marin dans la partie orientale mais aussi occidentale de la Méditerranée. « Plus importants qu’en mer du Nord, ces gisements généreront bientôt de nouveaux trafics et de nouvelles sources de pollution… », conclut Alexis Marant, loin d’être rassurant.


ouest france
avatar
Admin
Admin

Messages : 11164
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum