Une chenille verte dévore le sud du Morbihan

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Une chenille verte dévore le sud du Morbihan

Message par Admin le Lun 14 Mai - 20:47

Par Stéphanie HANCQ lundi 14 mai 2018


D’Arzal à Carnac en passant par Vannes, les chenilles défoliatrices sévissent dans les chênes et fruitiers du sud du Morbihan. Un phénomène en augmentation ces dernières années.

Qui est cette petite chenille qui fait des ravages ?

Il s’agit d’un papillon de nuit. De la famille des Geometridae, cette petite chenille verte est une « arpenteuse » reconnaissable à sa couleur verte et ses lignes noires et blanches. Non urticante, d’une longueur de deux ou trois centimètres, elle sévit dans les arbres fruitiers et les chênes.

« Elle est particulièrement défoliatrice », admet Patrice Emeraud, technicien FDGDON 56 (Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles du Morbihan). Et pour cause. À Locmariaquer, la petite vorace a fait de gros dégâts : « Elles ont tout dévoré : les chênes, les bouleaux, les buissons… Tout ! Je devais prendre un parapluie en sortant de chez moi pour éviter qu’elles ne me tombent dessus », témoigne Annie Gato, une habitante de Locmariaquer. Un phénomène observé un peu partout sur la côte.

Doit-on s’inquiéter ?

« Non, elles ne sont pas dangereuses pour la santé », prévient le technicien. Le phénomène, bien que normal est exceptionnel par son ampleur. « Ces poussées sont régulières mais elles sont de plus en plus nombreuses », détaille Patrice Emeraud. Cette « poussée » devrait s’estomper dans les semaines à venir. « D’ici à trois semaines, elles auront disparu », rassure Patrice Emeraud.

Comment expliquer sa prolifération ?


Plusieurs facteurs favorisent sa prolifération : la pollution lumineuse et le réchauffement climatique. En effet, c’est un des très rares papillons de nuit dont les adultes se cherchent et se reproduisent en plein hiver, de nuit, et à des températures supérieures à 5 °C mais inférieures à 15. Attirés par les points lumineux, mâles et femelles se retrouvent plus facilement. Et la douceur hivernale sur la côte sud du département a ainsi contribué à leur reproduction.

Comment s’en débarrasser ?

Il est conseillé d’éviter les produits chimiques comme les insecticides mais de privilégier des produits biologiques. « Le bacille de thuringe peut par exemple être appliqué. C’est une bactérie que la chenille va ingérer, conseille le technicien. Mais le mieux c’est encore d’attendre. Elles s’en iront d’elles-mêmes. »
avatar
Admin
Admin

Messages : 10094
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum