Breizh Wash, la lessive bretonne qui lave plus vert

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Breizh Wash, la lessive bretonne qui lave plus vert

Message par Admin le Lun 25 Juin - 22:08

Par Alix DEMAISON


Dans les Côtes-d’Armor, Guillaume Ropars a inventé une lessive biodégradable. On peut notamment récupérer l’eau après le lavage du linge pour arroser le jardin. Écolo et économe ! Breizh Wash vient de lancer sa boutique en ligne.

La recette de sa lessive « verte », il l’a concoctée dans sa cuisine. En 2005, Guillaume Ropars, cariste en intérim, souhaite simplement pouvoir réutiliser les 50 litres d’eau usée à chaque machine à laver. « Pour arroser mon jardin », explique-t-il.

Pendant plus d’un an, le Breton se plonge dans les bouquins. « Avec l’extension de la pétrochimie, toutes les lessives naturelles de nos grands-mères ont disparu. Je me suis demandé si on n’était pas capable de faire le chemin inverse, en remplaçant les ingrédients polluants. » Ses recherches aboutissent. Il met au point un produit pour son usage personnel.

Sur une idée de son banquier, à qui il en parle au hasard d’une discussion, il contacte un laboratoire pour réaliser des analyses. Conclusion : « L’eau qui ressort du lave-linge contient 0 % d’écotoxicité pour les fleurs et les légumes. » Un résultat assez probant pour retourner à la banque. « Quinze jours après, je lançais ma société ! »

Le défi de la grande distribution

Au début, en Ille-et-Vilaine, la petite entreprise familiale s’occupe de tout : fabrication, conditionnement et distribution. « On vendait les pots sur les marchés et les foires. » Les semaines sont intenses. « Dès 2010, on a commencé à créer de l’emploi. »

Au bout de quelques années, pour répondre aux volumes de commandes, le trentenaire confie la transformation de sa lessive à Quaron, installé à Saint-Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine), « qui était déjà mon fournisseur, précise-t-il. Avec le centre antipoison, c’est le seul à connaître la composition ».

Un nom évocateur

Pour « convaincre le plus de monde possible », il « relève le défi de la grande distribution » et lance sa marque, Breizh Wash, en 2015, certifiée Ecocert. Derrière ce nom évocateur, « il y a un réel engagement dans le développement économique de la région » et surtout une démarche écologique. Le pot d’un kilo de lessive concentrée permet de « réaliser 50 lavages », demande « trois fois moins de transport » mais aussi « moins d’emballage ». Sans parler de l’économie en eau.

Guillaume Ropars, « écolo dans l’âme », a fait d’autres choix. Son entreprise, aujourd’hui basée à Plumaudan (Côtes-d’Armor) est « fournie en électricité 100 % renouvelable » et, dit-il, « nous sommes à dix mètres de la personne qui gère nos déchets ». Depuis cinq ans déjà, Guillaume Ropars a aussi engagé une démarche RSE (responsabilité sociale des entreprises), qui lui « permet d’avoir toute une étude de l’impact environnemental de la société ».

Une boutique en ligne

Après des débuts plutôt timides et « six ans sans vacances et sans salaire », Guillaume Ropars peut être satisfait. Son affaire, qui regroupe « entre huit à dix personnes selon les commandes », produit et conditionne jusqu’à 400 tonnes de lessive par an. « Elle est vendue dans les cinq départements. »

Depuis plus d’un mois, l’entreprise a son site de vente en ligne.https://www.breizh-wash.bzh/ Une lessive pédiatrique vient aussi étoffer l’offre. « Nous travaillons maintenant sur une gamme de produits d’entretien pour la maison. » La machine n’a pas fini de tourner.

avatar
Admin
Admin

Messages : 10498
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum