Pour perdre votre bouée, évitez les astuces bidons

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Pour perdre votre bouée, évitez les astuces bidons

Message par Admin le Mar 28 Aoû - 22:10



Brioche, bedaine, bouée, ventre à bière… Comment perdre cette graisse abdominale ? Pour la « cibler », des dizaines d’astuces nous parviennent chaque jour via les publicités et internet. Mais ces « trucs » peuvent s’avérer inefficaces… voire carrément bidons. Avec l’aide d’un médecin spécialiste du métabolisme, nous vous aidons à faire le tri.

Le Dr Boris Hansel est médecin à l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris (APHP), il exerce au sein du service de diabétologie, endocrinologie et nutrition de l’hôpital Bichat - Claude Bernard. Pour ce spécialiste en métabolisme, décider de perdre du gras au niveau de la taille est une bonne initiative, tant les graisses abdominales peuvent entraîner d’ennuis de santé. Mais encore faut-il bien s’y prendre…

« Il n’existe aucun régime qui fasse perdre du ventre », affirme-t-il. Voilà qui commence bien ! Le Dr Hansel est formel, sur tous les aliments possibles et imaginables, aucun n’a d’effet « brûle graisse » abdominale. « Ni tisane ni gingembre ni citron », liste-t-il avec un brin d’ironie.


(Photo d’illustration : Pixabay)

Pas la peine de faire de fixette sur des aliments en particulier. « Certains s’interdisent les flageolets et les pois chiches, détaille le médecin. Mais ce faisant, ils s’attaquent simplement à l’aérophagie, ce ballonnement causé par une mauvaise digestion. » Parallèlement, consommer des fibres est très bien pour la digestion, mais « n’a aucun intérêt pour perdre de la graisse dans le ventre ».

Non, pour qui veut vraiment perdre de la graisse abdominale, la solution est bien plus simple qu’un régime spécial : le Dr Hansel recommande de privilégier « une alimentation équilibrée telle qu’elle est recommandée par le corps médical, tout en diminuant ses apports ». Manger moins, mais un peu de tout.


Les abdos ? À côté de la plaque


L’exercice physique est un autre volet de la lutte contre la fameuse « brioche ». Mais il faut bien choisir son activité, pour ne pas en faire trop peu… Ni se fatiguer sans résultat. Première cible du Dr Hansel, ce qu’on appelle la « lutte contre la sédentarité ». Un bon début, mais dont on ne saurait se satisfaire. « Ça n’est pas mal de promener son chien ou de monter les escaliers trois fois par jour, mais ça n’a rien d’efficace pour perdre du ventre », explique-t-il. Ce qui est recommandé, en plus d’une diminution des apports, c’est une activité sportive. Mais pas n’importe laquelle…

Faire des abdos pour se débarrasser de sa bouée, c’est faire fausse route. « Le renforcement musculaire a un véritable intérêt, reconnaît le Dr Hansel, mais ce n’est pas lui qui va vous perdre des graisses abdominales… » Les exercices abdominaux, explique-t-il, vont tendre les muscles sous la peau, sans réduire la graisse à l’intérieur du ventre. Or, ce n’est pas la graisse sous-cutanée, mais bien la graisse abdominale qui peut être toxique.


(Photo d’illustration : Pixabay)

Là où les « abdos » sont intéressants, c’est parce qu’ils améliorent la posture, l’équilibre, et aussi parce que les muscles permettent de garder une dépense énergétique suffisante au repos (et donc à ne pas reprendre du poids quand on en a perdu). Pour qui veut perdre son petit ventre, les sports dits de résistance (abdos donc, et toute activité intense et de courte durée) ne sont donc recommandés qu’en complément d’un sport d’endurance (marche, course, ski, cyclisme, natation, etc.) pratiqué à un niveau modéré.

C’est-à-dire ? « Pour vraiment perdre de la graisse abdominale, il faut un total d’au moins 2 heures 30 par semaine. » Durée que l’on peut séquencer en plusieurs séances, selon son rythme de vie, mais attention : un sport d’endurance n’a aucun effet sur les graisses abdominales si on le pratique pendant moins de 10 minutes. Et il faut s’y tenir, aussi rigoureusement que pour la prise d’un médicament.


Tabac et hormones : attention aux idées reçues


Avant de nous quitter, le médecin insiste sur deux points : les hormones et le tabac. Une idée reçue a la dent dure, celle selon laquelle le tabac pourrait faire maigrir. « Certes, fumer augmente un peu la dépense énergétique (on dépense environ 13 calories par cigarettes). Mais on a découvert que, sur le long terme, pour un poids donné, ceux qui fument ont plus de ventre ! »


(Photo d’illustration : Pixabay)

Autre détail à prendre en compte pour qui veut se débarrasser de sa « petite bedaine » : si la prise de graisse abdominale est souvent accentuée par des facteurs hormonaux, en particulier chez la femme quand arrive la ménopause, les traitements hormonaux « ne sont pas toujours une indication, estime le médecin. À l’âge de la ménopause, il est surtout recommandé d’accroître sa vigilance sur les points déjà évoqués : nutrition et activité physique. »

Une dernière astuce pour la route ? Dormez, conseille le Dr Hansel. « Tout comme le sport et la nutrition, bien dormir est essentiel. Un sommeil perturbé favorise la production d’une hormone de stress qui fait prendre de la graisse au niveau du ventre. » Pour que tous les efforts ne soient pas vains, en somme, il faut savoir prendre soin de soi.

ouest france
avatar
Admin
Admin

Messages : 11011
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum