Une montre, alternative à la piqûre pour contrôler le diabète ?

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Une montre, alternative à la piqûre pour contrôler le diabète ?

Message par Admin le Mer 28 Nov - 21:43


Par Léa Viriet


C’est un projet qui devrait devenir réalité. Une montre connectée, développée par l’entreprise française PKvitality, permettra de contrôler son taux de glycémie sans douleur et en continu. Sa commercialisation est prévue à l’horizon 2020.

Cet objet innovant pourrait transformer la vie des diabétiques. PKvitality, entreprise basée à Paris, travaille sur une montre connectée capable mesurer en permanence le taux de glycémie de patients diabétiques.

En France, plus de 3,5 millions de personnes souffrent de diabète : cela se traduit par un excès de sucre dans le sang et donc un taux de glucose (glycémie) trop élevé. Pour surveiller ce taux, les diabétiques peuvent pour l’heure avoir recours à une piqûre au bout du doigt permettant de prélever une goutte de sang, qui est analysée par un lecteur adapté, ou bien à la mesure du glucose en continu, via un capteur appliqué sur le corps et associé à un boîtier.


Pour vérifier leur taux de glycémie, les diabétiques utilisent la glycémie capillaire. (Photo : PhotoMIX-Company / Pixabay)




De l’électronique grand public au dispositif médical


PKvitality a voulu explorer d’autres possibilités. « Avec le PDG Luc Pierart, notre idée de départ était d’apporter l’expérience utilisateur de l’électronique grand public au monde du dispositif médical, pour améliorer la qualité de vie des patients, explique Minh Lê, directeur général. Comme nous voulions toucher un grand nombre de personnes, nous nous sommes intéressés au diabète. »

L’entreprise a imaginé une montre, baptisée K’Watch Glucose. « Elle se décompose en deux parties. Il y a la montre connectée classique, qui donne l’heure, le nombre de pas faits, le rythme cardiaque…. Au dos de la montre est positionné un consommable, K’apsul, composé de micro-pointes qui pénètrent dans la partie supérieure de l’épiderme. Ils font moins d’un millimètre, ce n’est pas douloureux », assure Minh Lê.


ur ces picots, un composé biochimique va entrer en contact avec le liquide intersticiel. Ce dernier remplit l’espace entre les capillaires sanguins et les cellules. « Dans ce liquide, il y a du glucose, en moins forte concentration que dans le sang. La montre fait ensuite le calcul pour déterminer le taux de glycémie », résume le directeur général.

Un dispositif discret

Les personnes diabétiques équipées de la K’Watch Glucose pourront vérifier en temps réel et en continu leur taux de glycémie, mais aussi recevoir des alertes leur indiquant les épisodes d’hyper ou d’hypoglycémie.

Le dispositif, dissimulé sous une montre, se veut plus discret que ceux déjà existants. Avec quelques contraintes toutefois, puisqu’il faut changer toutes les semaines la K’apsul, que l’on met en place sur son poignet pour une durée de sept jours. « Vous n’êtes pas obligé de garder la montre pour dormir par exemple, mais juste le petit système, qui tient grâce à un système adhésif », précise Minh Lê.


Si PKvitality travaille sur ce projet depuis 2015, la montre n’est pas encore en vente : « Nous avons commencé les tests pré-cliniques, mais il y a ensuite les essais cliniques puis il y aura une phase de certification médicale. » L’entreprise espère pouvoir la commercialiser à l’horizon 2020, à un prix indicatif de 199 € pour la montre, et de 99 € par mois pour les consommables K’apsul.

avatar
Admin
Admin

Messages : 11011
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum