Santé. À Paimpol, la télémédecine aide à mieux cicatriser

Aller en bas

Santé. À Paimpol, la télémédecine aide à mieux cicatriser Empty Santé. À Paimpol, la télémédecine aide à mieux cicatriser

Message par Admin le Mar 5 Mar - 22:12

Santé. À Paimpol, la télémédecine aide à mieux cicatriser Sans1590

L’Agence régionale de santé, à l’initiative de la télémédecine, finance un poste d’infirmier à mi-temps pour la formation de ses collègues au nouvel outil téléplaies ouest france

Le service plaies et cicatrisation de l’hôpital de Paimpol (Côtes-d’Armor) a développé l’outil Téléplaies pour faciliter les diagnostics avec les médecins et les infirmiers en libéral.


Depuis le 1er mars 2019, un nouvel outil baptisé Téléplaies améliore la communication entre les libéraux et les spécialistes du traitement des plaies de l’hôpital de Paimpol (Côtes-d’Armor). « C’est un dispositif innovant qui permet à un infirmier en soins à domicile de prendre une photo avec son smartphone ou sa tablette, avec quelques lignes de description, et d’envoyer le tout aux experts du service plaies et cicatrisation », résume la chirurgienne vasculaire dudit service, Cécile Moisan.

Une meilleure sécurisation des données


En retour, l’expéditeur « reçoit des recommandations pour orienter au mieux le patient vers un spécialiste », poursuit la chirurgienne. Car chaque plaie a sa cause et son domaine de compétence pour la guérison. Qu’elle se dessine à la suite d’une artère bouchée, d’un ulcère, de varices ou encore d’un cancer.

Près de 5 % des plus de 65 ans sont concernés et 70 % des patients ne sont pas transportables, d’après les médecins.

Il y a encore quelques jours, un infirmier en libéral ou un médecin généraliste communiquait avec le service par SMS. Plus d’un millier ont été échangés en 2018. Un ingénieux système D « qui ne garantissait ni la sécurité des informations, ni la bonne tenue du dossier du patient. Les données étant rapidement supprimées par souci de confidentialité », explique le directeur des soins à l’initiative du dispositif, Bruno Gézequel. Désormais, tout est crypté via une messagerie dédiée et les informations sont transmises au médecin traitant.

Gain de temps et d’argent


En réponse à ceux qui y verraient un éloignement du patient et du médecin, les soignants mettent en avant « un gain de temps et des économies pour la Sécurité sociale. Le délai de réponse est désormais de 24 à 48 h. Ce qui raccourci le temps de soin par la suite et évite des hospitalisations pour rien. »

Cet outil numérique devrait se révéler bien utile pour les professionnels, notamment en zone rurale. Encore faut-il que les blouses blanches ne tombent pas dans une zone blanche.
Admin
Admin
Admin

Messages : 11849
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 64
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum