LA SANDALETTE DE PLOUHA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Dates stocks PS5 : consoles en vente sur Auchan et Cdiscount les 25 ...
Voir le deal

Un symptôme « rare » du Covid-19 se révèle beaucoup plus fréquent que prévu

Aller en bas

Un symptôme « rare » du Covid-19 se révèle beaucoup plus fréquent que prévu Empty Un symptôme « rare » du Covid-19 se révèle beaucoup plus fréquent que prévu

Message par Admin Lun 16 Nov 2020 - 19:58

Par Julie-Solveig SAINT-GERMES

Fièvre, toux, fatigue, difficultés respiratoires : les symptômes courants du Covid-19 sont désormais bien connus. Parmi la pléthore de troubles occasionnés par la maladie, il en est un qui jusqu’ici était considéré comme trop rare pour être qualifié de « caractéristique ». Une étude canadienne vient de révéler qu’il est en réalité beaucoup plus fréquent qu’on ne le pensait.

On les disait jusqu’ici « rares » et uniquement possibles « dans certains cas ». Finalement, les troubles gastriques seraient beaucoup plus fréquents que les chercheurs ne l’imaginaient dans le cadre d’une infection au Covid-19.

Selon une étude réalisée par des chercheurs de l’université d’Alberta, au Canada, et publiée dans la revue Abdominal Radiology, nausées, vomissements et diarrhées seraient bel et bien des symptômes https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/112611/reader/reader.html#!preferred/1/package/112611/pub/173355/page/11 caractéristiques de la maladie. Une désormais certitude qui pourrait permettre de mieux déceler les cas de Covid-19 considérés jusqu’ici comme « asymptomatiques »

Un malade du Covid-19 sur cinq est concerné


C’est en se penchant et en analysant les résultats de 36 études publiées entre le 31 mars et le 15 juillet que ces chercheurs de l’université d’Alberta ont découvert pour la première fois la corrélation encore mal connue et pourtant sérieuse entre une infection au SARS-CoV-2 et des troubles gastriques. Interloqués par « de multiples signalements de symptômes gastro-intestinaux » chez des patients atteints du Covid-19, ces chercheurs ont finalement découvert qu’au total pas moins de 18 % des malades recensés dans ces études, soit près d’un sur cinq, développaient des troubles digestifs.

Pire encore, dans le cadre d’une étude publiée dans The American Journal of Gastroenterology , plus de 50 % des 204 patients passés au crible par les chercheurs se sont révélés « avoir des symptômes digestifs », notamment « un manque d’appétit, de la diarrhée, des vomissements et des douleurs abdominales ».

Trois autres rapports de cas de Covid-19 ont en outre inclus l’hématochézie (sang dans les selles) comme un symptôme de la maladie.

Déceler plus de malades du Covid-19

Au hoquet persistant, la perte de cheveux, l’orteil bleu ou encore les manifestations cutanées, s’ajoutent donc désormais les troubles digestifs comme symptômes caractéristiques du Covid-19. « Il existe une quantité croissante de littérature montrant que la symptomatologie abdominale est une présentation courante de Covid-19 », a d’ailleurs souligné Mitch Wilson, co-auteur de l’étude.

Une découverte particulièrement utile pour tous les patients jusqu’ici considérés comme asymptomatiques. En effet, toujours selon l’étude des chercheurs de l’université d’Alberta, « plusieurs rapports de cas de Covid-19 décrivent des patients qui ne présentent que des symptômes gastro-intestinaux au début ou pendant toute la durée de leur infection ».

En d’autres termes, ces derniers, pourtant atteints du Covid-19, pouvaient jusqu’ici « passer sous les radars », faute de méta-analyse sur le sujet. Ainsi, selon cette étude, pas moins de 16 % des personnes infectées par le virus ne présentaient aucun autre symptôme que celui des troubles digestifs !


Scruter l’imagerie médicale


En outre, « de nombreux cas de Covid-19 ont été découverts incidemment par des scanners d’imagerie abdominale de patients présentant principalement ou seulement des symptômes gastro-intestinaux », notent les chercheurs.

Sur la pléthore de recherches étudiées par les scientifiques dans le cadre de leur méta-analyse, vingt et une ont indiqué l’obtention de « résultats anormaux », type inflammation de l’intestin grêle et du gros intestin ou perforation intestinale, dans « l’imagerie abdominale de patients positifs au Covid-19 ».

En conséquence de quoi, les auteurs de l’étude publiée dans la revue Abdominal Radiology « recommandent désormais aux radiologues d’examiner attentivement les scanners abdominaux » pour mieux déceler des patients potentiellement atteints de Covid-19.

ouest france
Admin
Admin
Admin

Messages : 13861
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 66
Localisation : cotes d'armor

https://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum