PLERIN Aire de camping-cars. L'incertitude demeure

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

PLERIN Aire de camping-cars. L'incertitude demeure

Message par Admin le Dim 18 Oct - 22:09




Prévue hier matin, pour évoquer le devenir de l'aire de camping-cars, la table ronde à Sous-la-Tour n'a pas eu lieu. Du moins pas en présence des élus. Ils s'appellent Jean-Marie, Pierrette, Liliane, Claude, Jocelyne, Louis ou Gilles.

Ils sont des touristes de Touraine habitués des lieux, ou des camping-caristes solidaires venus de Plérin-centre, Saint-Eloi et même Cesson, groupés autour de Serge et Annick, commerçants de Sous-la-Tour. Hier, ils n'ont pu être prévenus que la réunion prévue par Ronan Kerdraon, pour discuter du devenir de l'aire de camping-cars du quartier, avait été annulée la veille.


Une recherche de consensus
Son absence, ils la regrettaient amèrement, car ils ont des propositions à lui faire. « Il a dit qu'il reporte car il aurait reçu courriers et mails. Pour nous, il se défile. La manière de faire, comme couper l'eau lundi, c'est inadmissible. On ne laissera pas l'aire fermer sans qu'il y ait une table ronde regroupant élus, usagers et riverains », affirme François Ladan, porte-parole des camping-caristes. Tous les riverains ? « Oui, même ceux qui sont pour la fermeture. Il y a un comité consultatif de quartier. Que ses membres aillent faire du porte à porte pour convier tout le monde ! », clame une habitante. Les deux parties ont en effet leurs arguments. Pour les uns, la présence des camping-caristes fait vivre l'économie et assure une certaine sécurité dans l'endroit, « où il y a des rodéos de voitures quand nous ne sommes pas là ».

Prêts à payer les nuitées Pour les autres
, comme cette habitante rencontrée mercredi, « cela devient lourd de ne voir de nos fenêtres, à l'année, que des culs de véhicules ». Échangeant alors avec un usager, elle a souligné : « Nous n'avons rien contre vous. Il n'y a pas de nuisances sonores, mais si préférez ce site en raison de la vue, c'est aussi pour cela que nous avons choisi d'y habiter ». Le problème de nuisance visuelle, François Ladan et les autres y ont trouvé une solution : la mise en place d'une haie et pourquoi pas, une délimitation des emplacements, afin de limiter le nombre de véhicules. « C'est un investissement, certes, mais tous les camping-caristes sont prêts à payer 5 € par nuit, comme cela se fait ailleurs. Si on table sur 15 véhicules par jour, sur l'année, cela fait plus de 27.000 €. Ce n'est pas négligeable ». Par le biais d'un communiqué, la municipalité a fait savoir dans la journée que le maire et son adjoint, Pascal Laporte, ont décidé, suite à de multiples sollicitations, de réunir toutes les parties lors d'une table ronde « dont la date sera fixée prochainement ». L'objectif est d'établir « un dialogue serein permettant de trouver ensemble un compromis ».

http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/plerin/aire-de-camping-cars-l-incertitude-demeure-17-10-2015-10815624.php

avatar
Admin
Admin

Messages : 10294
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum