Derniers sujets

Culture bretonne. Décès du penn soner Erwan Ropars

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Culture bretonne. Décès du penn soner Erwan Ropars

Message par Admin le Dim 12 Avr - 17:35

Culture bretonne. Décès du penn soner Erwan Ropars


Le penn soner émérite, Erwan Ropars, est décédé. L'annonce a été faite cette nuit.

L'information a été communiquée dans la nuit. Erwan Ropars penn soner reconnu est décédé.

Sur le site An tour Tan, il est écrit : « Jusqu’au bout, Erwan Ropars aura vécu bercé au son des cornemuses. Le 20 décembre dernier, il était encore parmi ses amis sonneurs au Théâtre Max Jacob à Quimper, lors du concours organisé chaque année par Bodadeg ar Sonerion Penn-ar-Bed. Des amis aujourd’hui abasourdis, orphelins d’un Grand Bleu qui, pour tous, faisait partie de leur famille. Kenavo Erwan ».

Erwan Ropars était de le fils de Loeiz Ropars, autre grande figure de la culture bretonne puisqu'il était celui par qui le fest-noz avait survécu après la guerre. Erwan a été durant des années, le penn soner du grand bagad Kemper, de multiples fois vainqueur du championnat de Bretagne des bagadou. Tout le monde à Quimper et ailleurs, le surnommait "Le grand bleu" (allusion à la couleur du chupenn glazik). Il avait été également de l'aventure de l'Héritage des Celtes aux côtés de Dan Ar Braz.



Nous sommes en plein mois de juillet. Par une curieuse décision cette année-là, il a été décrété que le Triomphe des Sonneurs ne suivrait pas le traditionnel parcours se terminant devant le Ceili, mais devrait tourner au pont précédent, à 250m du pub légendaire. Devant La Poste en ce dimanche de fête, des barrières bloquent la route, gardées par des policiers à vélo. Le Triomphe approche, mené comme il se doit en première ligne par l’ensemble des chefs du pupitre cornemuses des bagadoù Cornouaillais. A gauche, leur représentant le plus emblématique, le Grand Bleu, celui qu’on ne présente plus : Erwan Ropars. Le cortège de 1000 sonneurs approche des barrières, et ne semble pas ralentir. Parmi les "penn", les regards se font interrogateurs, et, tout en continuant à jouer, les coups d’œil se multiplient vers le patron, Erwan. Les jeunes policiers sur leur vélo esquissent des signes désespérés, histoire de faire comprendre à cette marée humaine qu’elle doit obliquer et ne pas continuer tout droit… Mais le monument Ropars a pris sa décision. D’un mouvement de main bref mais tranché, il fait comprendre à ses compères, mais aussi aux représentants des forces de l’ordre, que, barrières ou pas, le Triomphe ne s’arrêtera pas plus qu’il ne changera de chemin... Dont acte. Palissades levées à temps, le Triomphe des Sonneurs finira bien, comme l’attendent tel un graal le public et les musiciens, devant la devanture d’Annie et Christian Gloaguen.

Voilà comment l’on pourrait résumer, si tant est qu’on le puisse vraiment, cet immense artiste qu’était Erwan Ropars : un musicien, un compositeur, un enseignant hors pair, une force de caractère… et un homme au cœur d’or sous une carapace de Breton bien trempé. Un monument qui nous a quittés ce 8 janvier 2015, laissant derrière lui une grande famille en deuil, et des centaines de "bébés sonneurs" aujourd’hui devenus grands, qu’il aura formés ou épaulés.

Chez les Ropars, on est sonneur de père en fils, mais aussi chanteur et fin danseur. Dans les années 50, Loeiz Ropars remet au goût du jour les festoù-noz, fêtes de nuit qui suivaient les travaux collectifs. C'est dans ce milieu breton bretonnant que naît son fils Erwan, en 1950, à Quimper. Dès 9 ans, captivé par le son de la grande cornemuse d'Ecosse, et fasciné par la rigueur et la tenue quasi militaire des pipe-band, il intègre le bagad de son quartier, avant de rejoindre le bagad Kemper à 18 ans. Il passe des concours, devient professeur de musique traditionnelle, et décroche, en même temps que Patrick Molard et Jaouen Le Men, le premier diplôme d'Etat de cornemuse. Ce n’est qu’il y a deux ans qu’il prendra sa retraite du Conservatoire de Musique et d’Art Dramatique de Quimper.

"Ce qu'on jouait il y a vingt ans était fort différent", expliquait récemment Erwan Ropars dans une interview au magazine "L'Express". "Mais le fond n'a pas changé. Nous étions plus à la recherche de notre identité qu'en quête de notre musique. Aujourd'hui, notre souci est de transmettre de façon moins empirique le patrimoine dont nous sommes les dépositaires." A ses yeux, la plus grande école de musique restait le bagad.

Cornemuse solo de L'Héritage des Celtes de Dan Ar Braz, il sortira finalement au milieu des années 90 son premier album. "A 45 ans, j'ai pris tout mon temps !", lançait-il à l’époque. Mais, loin de raccrocher son bourdon, Erwan Ropars crée en mars 2000 le Bagad Kerne, savant dosage de sonneurs aguerris et de jeunes talents.

Jusqu’au bout, Erwan Ropars aura vécu bercé au son des cornemuses. Le 20 décembre dernier, il était encore parmi ses amis sonneurs au Théâtre Max Jacob à Quimper, lors du concours organisé chaque année par Bodadeg ar Sonerion Penn-ar-Bed. Des amis aujourd’hui abasourdis, orphelins d’un Grand Bleu qui, pour tous, faisait partie de leur famille. Toutes nos pensées vont en ce triste jour vers ses proches, ses enfants, à qui nous adressons nos sincères condoléances. Kenavo Erwan, Trugarez dit.


Nicolas Gonidec

.........................................................................................................................................

Désolé je ne trouve pas de vidéos ....voici encore un lien :

http://www.ar-gedour-mag.com/archive/2015/01/09/bagad-kemper-erwan-ropars-est-decede-5529643.html
avatar
Admin
Admin

Messages : 9550
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture bretonne. Décès du penn soner Erwan Ropars

Message par Admin le Dim 12 Avr - 17:37

Ajoutée le 13 janv. 2015

Une foule immense a assisté cet après-midi aux obsèques d'Erwan Ropars, figure emblématique du bagad Kemper et de la musique bretonne. De nombreux sonneurs de bagadou, d'artistes ont rendu un dernier hommage au Grand bleu à l'issue de la cérémonie devant la cathédrale Saint-Corentin. Les images de Jacky Hamard. Plus d'infos sur www.letelegramme.fr

http://youtu.be/2zwPTkttUwg



RAPPEL

La grande famille des sonneurs Bretons est en deuil..

L'hommage des sonneurs pour le dernier voyage d'Erwan Ropars penn soner du Bagad de Kemper..

Le décès du penn soner Erwan Ropars nous attriste profondément. Il fallait bien un surnom populaire pour cette figure emblématique et charismatique.

Et ce fût le « Grand Bleu » ! Hommage bien évidemment à la couleur du chupenn glazik mais aussi sans doute à la profondeur de ses convictions et à son endurance…

Erwan Ropars s’est inscrit résolument dans le sillage de son père, Loeiz, et a voué toute son existence à la recherche d’une certaine idée de la perfection dans l’expression de l’identité musicale celtique.

Il s’est attaché à transmettre sa passion avec la plus grande générosité, sans la moindre réserve. Et cela, jusqu’à la fin de ses jours, puisqu’il était encore présent aux côtés de ses amis sonneurs au théâtre Max Jacob le 20 décembre dernier, à l’occasion du concours organisé par Bodadeg ar Sonerion, et que nous avons pu échanger.

Erwan Ropars a marqué l’histoire du Bagad Kemper, dont il fut le penn soner pendant un quart de siècle.

Il s’est ensuite lancé dans l’aventure du Bagad Kerne avec la même fougue et la même envie de communiquer son savoir. Il a fait partager à ses enfants, Steven et Mona, l’irrépressible et formidable envie de promouvoir et enrichir la notoriété et la virtuosité de la musique bretonne.

Grâce à lui, l’avenir de l’Héritage des Celtes est entre de bonnes mains. Monsieur le professeur Ropars a planté d’innombrables graines d’intelligence et de talent. Leur maturation constituera la plus belle des récompenses pour son exceptionnel engagement.
avatar
Admin
Admin

Messages : 9550
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum