LES CHANSONS DE MARINS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES CHANSONS DE MARINS

Message par Admin le Mar 22 Nov - 21:19

Les chansons de Marins

Un chant de marins est une chanson entonnée en mer par les marins ; plus rarement dans les ports.

Les chansons de marins font souvent référence à la Bretagne.



Au temps de la marine à voile, le chant de marins avait une importance particulière : sa principale fonction était de rythmer et ainsi synchroniser le travail en équipe. On trouve donc essentiellement des chants de travail, mais aussi des chansons d'agrément.



Mise en ligne le 3 févr. 2009
caphorniers quimper

Ce titre est une nouvelle chanson que nous avons interprété lors du concert des dix ans des Cap-Horniers. Le soliste est Léon, notre guitariste. Nous y ajoutons de la cornemuse. Nous allons enregistrer cette chanson sur notre 3ème CD. Venez aussi nous rencontrer sur notre site : www.caphorniers-quimper.com



Les chants de travail étaient rythmés suivant l'effort à fournir.

•Chants à hisser : pour rythmer la montée des voiles hissées à la force des bras par un jeu de drisses sur poulie

•Chants à virer, au cabestan, au guindeau : pour donner la cadence et coordonner l'effort.

•Chants à pomper : pour rythmer le travail sur la pompe chargée d'évacuer l'eau de mer infiltrée au cours de la traversée.

•Chants à nager ("ramer", dans le vocabulaire des gens d'à terre) : pour rythmer et coordonner le mouvement des avirons.

•Chants à déhaler : pour déplacer un navire en halant sur les amarres






Les chants de détente

•Chants de gaillard d'avant : le gaillard d'avant est la partie du bateau où se reposait l'équipage.

•Chants à danser : certaines périodes d'inactivité (manque de vent, etc.) étaient propices aux querelles. Une des solutions pour occuper les marins consistait à les faire danser.

•Charivari : chanson grivoise composée ou improvisée par l'équipage moquant un ou plusieurs officiers. Tradition tolérée à bord.



Mise en ligne le 28 oct. 2010
UN autre grand classique du chant de marins interprété en rappel lors de notre représentation exceptionnelle avec les GABIERS d' ARTIMON. Ici nous l'interprétons en rappel avec eux sans avoir répété préalablement. Un grand moment !!!





Provenance

Sur tous les bateaux du monde, les chants de marins répondaient au besoin de synchroniser les efforts. On en trouve donc dans tous les pays ayant une tradition maritime et à toutes les époques jusqu'à l'abandon de la voile à la fin du XIXe siècle et le passage de la force musculaire à la force mécanique. Depuis, les chants de marins restent vivants dans les régions de tradition maritime, notamment parce qu'ils sont un moyen de reconnaissance identitaire.



Caractéristiques musicales

Le chant de marins était entonné par des personnes ayant peu ou pas de formation musicale. Sa structure est donc généralement simple (une suite de couplets simples entrecoupés d'un refrain ou d'une phrase reprise en leitmotiv), la mélodie est facile à mémoriser et les paroles font explicitement référence au milieu professionnel dans lequel vivent les marins. L'instrument essentiel était la voix. Quelques instruments étaient utilisés pour les chants de détente : accordéon, violon.


De par sa présence sur tous les continents, le répertoire est extrêmement varié. Sa diffusion était assurée par les contacts à l'occasion des escales ou par les marins étrangers embarqués dans un équipage. Dans la marine nationale (militaire), il existait un répertoire de chants qu'il était interdit d'entonner, souvent à cause de leurs paroles hostiles aux autorités ou aux vertus patriotiques.



Il est illusoire d'imaginer une "version originale du chant" à la manière des créations modernes, les chants s'étant transmis, aussitôt créés, en évoluant sans cesse. Les paroles, la mélodie et le rythme ont varié selon la sensibilité des interprètes et l'usage qu'on en faisait. Tel chant lent et syncopé pour le travail pouvait devenir une danse en accélérant son rythme. Les paroles étaient souvent en partie improvisées à bord, et certains quartier-maîtres étaient connus pour leur créativité. Certaines chansons existaient en plusieurs versions : celle avec des paroles très crues, entonnée uniquement à bord, et celle "pour la compagnie", qu'on pouvait chanter au port. Les marins réutilisaient les bribes de chansons plus anciennes qu'ils avaient apprises pour en composer une nouvelle. Il a fallu attendre les collectages du XIXe siècle pour que soient fixés les chants de marins.

[Source Wikipédia




Les paroles d'un chant de marin :


ADIEU RECOUVRANCE

(Louis Le Cunfft)



En quittant Brest et Recouvrance

Adieu la France

Pour aller fair' la course à l'Anglais

Chantons sans regret,

Car là-bas, dans les mers lointaines

On d'viendra de grands capitaines.



Refrain

T'auras du galon mon garçon,

Mais faudra monter au mât de misaine,

T'auras du galon mon garçon,

Mais faudra monter au mât d'artimon.



La chanson que fredonnait naguère

Ô mat'lot cell' qui est douce à ton coeur

Dit au vent qu'l'amour vaincra la guerre

Et qu'au r'tour tu trouv'ras le bonheur

Dit au vent qu'l'amour vaincra la guerre

Et qu'au r'tour tu trouv'ras le bonheur.



Mais l'gabier qui, dans la grand'hune

Rêve à la lune

Ne r'verra plus les côtes de France

Adieu Recouvrance

Car soudain un coup d'vent le jette

Et sur l'pont le v'là tout en miettes.



Refrain

La chanson que fredonnait ta mère

Ô mat'lot gard' la toujours dans ton coeur

Mais dans l'eau faut j'ter tout's nos chimères

Les marins n'sont pas faits pour l'bonheur

Mais dans l'eau faut j'ter tout's nos chimères

Les marins n'sont pas faits pour l'bonheur.
avatar
Admin
Admin

Messages : 9136
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 62
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum