Saint-Brieuc. Il y a 50 ans, une explosion soufflait les vitres de la préfecture

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Saint-Brieuc. Il y a 50 ans, une explosion soufflait les vitres de la préfecture

Message par Admin le Ven 12 Jan - 22:21



Brice DUPONT  


Le 12 janvier 1968, une charge explosive était déposée devant la préfecture à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor). Soufflant les vitres du bâtiment dans la nuit. Une explosion revendiquée par le Front de Libération de la Bretagne (FLB).

Le 12 janvier 1968, peu avant 1 h du matin, une charge de plastic explosait à la préfecture des Côtes-du-Nord (l’ancien nom des Côtes-d’Armor), à Saint-Brieuc. Placée à l’arrière du bâtiment, sur le bord d’une fenêtre de la cave, la charge ne fait pas de victime. Mais fait exploser 130 vitres du bâtiment.

La déflagration est entendue par des riverains de la préfecture. Mais ne réveille pas le veilleur de nuit de l’époque, qui ne découvrira les dégâts qu’aux environs de 5 h du matin, à l’occasion de sa dernière ronde.



Des tracts du FLB

Sur place, plusieurs tracts sont retrouvés. Avec un message écrit en lettres rouges : « Combattons les abus des fonctionnaires français en Bretagne avec le FLB (Front de Libération de la Bretagne) ».



« Quelles étaient les intentions des dynamiteurs ? Sans doute attirer l’attention sur leur mouvement plus que causer de graves dégâts », peut-on lire dans Ouest-France du 13 janvier 1968.

Dans l’après-midi du 12 janvier, alors qu’une session du Conseil général des Côtes-du-Nord se tient, le préfet de l’époque, M.Dejean, prend la parole et s’adresse aux conseillers généraux : « Il s’est produit au cours de la nuit un événement qui vous a privé de vos salles de réunion habituelles. Vous avez pu constater les dégâts occasionnés à la préfecture dont toutes les vitres de la façade donnant sur le parc ont été brisées […]. Je tiens à flétrir avec énergie un attentat qui ressemble un peu à ceux que nous avons connus à une autre période. »


René Pléven, président du Conseil général, s’exprime également sur l’explosion : « Le danger, c’est le malentendu. Il faut bien qu’on sache en France et hors de France qu’il n’y a pas de séparatisme breton. Il y a seulement quelques exaltés. »




https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-brieuc-22000/saint-brieuc-il-y-50-ans-une-explosion-soufflait-les-vitres-de-la-prefecture-5496155
avatar
Admin
Admin

Messages : 10704
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum