Épicerie en vrac. Amélie lance la Bocal Attitude

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Épicerie en vrac. Amélie lance la Bocal Attitude

Message par Admin le Jeu 18 Oct - 19:43



Après plusieurs mois de travail sur son concept d’épicerie en vrac, Amélie Trémoulu touche enfin au but ! Sa boutique, baptisée Bocal Attitude, ouvre ses portes ce jeudi à Loudéac (Côtes-d'Armor).

Amélie Trémoulu est enthousiaste. La gérante de Bocal Attitude, épicerie de vente en vrac, ouvre ce jeudi 18 octobre. « Ça se concrétise », sourit la trentenaire. Le local d’environ 80 m² - réserve comprise - situé rue Notre-Dame à Loudéac (Côtes-d'Armor), a été transformé en accueillante épicerie. Un projet dans lequel elle s’investit à fond depuis un an. Amélie a toujours rêvé de tenir un commerce. L’idée d’ouvrir une épicerie en vrac a germé fin 2017, en arpentant les rayons de boutiques au concept semblable. « J’ai été beaucoup aidé par la responsable de l’épicerie en vrac d’Hennebont ». Elle y a même effectué un stage d’une semaine début juillet. Et puis, une fois que son emprunt de 21 000 € a été débloqué, tout s’est enchaîné. « La société a été créée fin août, les travaux ont débuté en septembre »


Épicerie en vrac. Amélie lance la Bocal Attitude
Après plusieurs mois de travail sur son concept d’épicerie en vrac, Amélie Trémoulu touche enfin au but ! Sa boutique, baptisée Bocal Attitude, ouvre ses portes ce jeudi à Loudéac (Côtes-d'Armor).

Amélie Trémoulu est enthousiaste. La gérante de Bocal Attitude, épicerie de vente en vrac, ouvre ce jeudi 18 octobre. « Ça se concrétise », sourit la trentenaire. Le local d’environ 80 m² - réserve comprise - situé rue Notre-Dame à Loudéac (Côtes-d'Armor), a été transformé en accueillante épicerie. Un projet dans lequel elle s’investit à fond depuis un an. Amélie a toujours rêvé de tenir un commerce. L’idée d’ouvrir une épicerie en vrac a germé fin 2017, en arpentant les rayons de boutiques au concept semblable. « J’ai été beaucoup aidé par la responsable de l’épicerie en vrac d’Hennebont ». Elle y a même effectué un stage d’une semaine début juillet. Et puis, une fois que son emprunt de 21 000 € a été débloqué, tout s’est enchaîné. « La société a été créée fin août, les travaux ont débuté en septembre ».


Objectif zéro déchet


Le principe de l’épicerie ?
« Chacun apporte ses contenants. Ils sont pesés, puis il n’y a plus qu’à se servir », résume Amélie. Pour aller plus loin, « l’idée ce n’est pas d’acheter de nouveaux bocaux mais plutôt de réutiliser ceux qui dorment dans nos placards ». Eh oui, la mère de famille s’intéresse au phénomène zéro déchet. Elle a notamment lu des ouvrages connus sur cette thématique - comme "La famille zéro déchet" - et l’applique dans son quotidien. Divers accessoires entrant dans la mouvance zéro déchet sont d’ailleurs en vente à Bocal Attitude, comme des disques démaquillants lavables, des filtres et des dosettes à café en tissu ou des gourdes en métal. Limiter les emballages c’est bel et bien son objectif en ouvrant cette épicerie. « On me pose souvent la question du bio. Ce n’est pas mon but ». Il y a des produits bios mais pas seulement. La commerçante privilégie aussi les produits locaux.

Fabriquer soi-même cosmétiques ou produits ménagers

Au départ, il y aura des sachets kraft à disposition des clients qui n’ont pas apporté leurs contenants ; cependant, l’idée est de les supprimer par la suite, dans l’idéal. Il y aura également des bocaux proposés à la vente. Dès l’ouverture, l’Hémonstorienne invite également ceux qui le souhaitent à déposer les bocaux propres, si possible sans étiquette, qui traînent chez eux. Au-delà des bocaux, les produits à vendre sont en grande partie alimentaires tels que du riz, des pâtes, de la farine ou encore du café. Mais il y a aussi des cosmétiques et des produits ménagers, dont des ingrédients pour les fabriquer, comme de l’acide citrique, des copeaux de savon et du bicarbonate de soude


L'enseigne est posée !

Si tout se passe comme prévu, Amélie mettra d’autres projets en place dans son magasin. Elle pense à des ateliers zéro déchet, « pour apprendre à faire soi-même ses cosmétiques ou encore pour découvrir la technique de fabrication d’une éponge avec des vieux vêtements ». Mais ça, c’est pour plus tard. Pour l’instant, la commerçante se concentre sur l’ouverture de sa boutique et prend la Bocal Attitude !

Mathilde le Petitcorps

le telegramme
avatar
Admin
Admin

Messages : 10873
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 63
Localisation : cotes d'armor

Voir le profil de l'utilisateur http://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum