LA SANDALETTE DE PLOUHA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Regrouper pour favoriser la santé de l'hôpital

Aller en bas

Regrouper pour favoriser la santé de l'hôpital Empty Regrouper pour favoriser la santé de l'hôpital

Message par Admin Sam 14 Jan - 17:48

Regrouper pour favoriser la santé de l'hôpital D17


Yannick LE TUTOUR.


À l'heure du rapprochement entre établissements de santé, pour cause de finances, l'hôpital paimpolais ne déroge pas à la règle. Et pas pour le pire d'après le directeur, Patrick Rémy.

Lors de la cérémonie des voeux, hier après-midi, Patrick Rémy, le directeur des hôpitaux de Paimpol et de Tréguier, en a profité pour donner la température de son établissement, soumis, comme tous ceux du département, à des rapprochements avec d'autres centres, pour raisons financières. Un impératif « car les hôpitaux ne peuvent plus fonctionner seuls, mais doivent s'ouvrir et mutualiser moyens et ressources et coopérer ».



« Optimiste mais pas naïf »


Une ère moderne qui ne doit pas faire craindre selon lui, « de fusions géantes ». Même quand on voit la prochaine étape qui se profile au 1er juillet, pour le tout jeune groupement hospitalier de territoire, instauré l'été dernier, qui concerne six établissements. Objectif : proposer une offre de soins aux habitants dans les cinq ans à venir, respectant trois principes : accessibilité aux soins, équité et proximité. Vaste programme...

« Les équipes médicales, qui se partageront entre plusieurs hôpitaux, permettront de faire vivre ainsi des spécialités qui auraient sans doute disparu sans cela », insiste le directeur. Cette réorganisation ne date pas d'hier, mais incite, selon lui, « à conserver un certain optimisme, sans être naïf non plus ».

Dans ce sens, Patrick Remy et revenu sur les projets qui devraient marquer 2017 : l'aménagement de l'ancien bloc opératoire qui accueillera l'hôpital de jour (dix places) et la mise en oeuvre d'un projet structurant depuis que l'établissement a obtenu le feu vert pour l'arrivée prochaine du service de soin et de rééducation nutritionnel. Le troisième volet concerne le lancement d'une réflexion sur le devenir du bâtiment qui abrite aujourd'hui Ty Tud Koz, la maison pour personnes âgées, devenue vétuste et qui devrait nécessiter une reconstruction.

Les urgences vitales

Des réalisations qui seront possibles grâce au « renforcement de la confiance accordée par les médecins libéraux ». Un défi que devra aussi être maintenu au niveau des Paimpolais et des habitants du bassin de vie, « mais qui ne sera gagné qu'en maintenant une offre de soins de proximité de qualité ».

C'est l'objectif principal aussi des praticiens bien sûr, dont Grégory Pansin, président de la commission médicale d'établissement, s'est fait l'écho. « Il faut poursuivre les efforts, mais il ne faut pas oublier qu'au-delà de toutes les contraintes financières, on ne peut pas non plus faire n'importe quoi au niveau médical. »

Jean-Yves de Chaisemartin, maire de Paimpol et président du conseil d'administration, a voulu aussi rassurer sur l'avenir des urgences souvent déclarées moribondes... « On ne peut pas être comptable du coût d'un service, mais seulement de sa qualité, a-t-il fait remarquer. Les urgences sont le nerf de la guerre de l'hôpital. Il faut arrêter de se faire peur, leur existence est une absolue nécessité dans le cadre d'un service de santé à la population. »



http://www.ouest-france.fr/bretagne/paimpol-22500/regrouper-pour-favoriser-la-sante-de-l-hopital-4731234
Admin
Admin
Admin

Messages : 13871
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 66
Localisation : cotes d'armor

https://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum