LA SANDALETTE DE PLOUHA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

FACILE ET DIFFICILE , le CHOIX ....

Aller en bas

FACILE ET DIFFICILE , le CHOIX .... Empty FACILE ET DIFFICILE , le CHOIX ....

Message par Admin Jeu 27 Oct - 20:56

RAPPEL je suis apolitique , je ne suis ni pour MR DELSOL ni pour MR DUVAL
et que je ne peux pas voter !pas inscrit sur les listes


                                                                 00000000000000000000000000000000000000000000000

FACILE ET DIFFICILE , le CHOIX .... Sans_410



Il est peut-être intéressant de sortir un peu de nos horizons classiques. Selon moi le maire, , est toujours confronté à des réalités très concrètes. Il a souvent « le nez dans le guidon », et je me suis demandé pourquoi, quand il choisissait, par exemple, d’avoir à conserver un mandat, lorsqu’il était frappé par une « défaite » au 1 er tour, il choisissait en règle générale toujours de se représenter maire. Y a-t-il donc une vertu particulière qui s’applique au mandat de maire, est-ce que le fait d’être maire produit et procure du bonheur ?

Ce n’est pas le désir de posséder ce qui manque, c’est le désir de faire que qu’on aime. C’est le bonheur non pas d’avoir ; c’est le bonheur de faire, c’est le bonheur d’agir. Et s’il y a un bonheur d’être maire, c’est qu’être maire, c’est être un homme ou une femme d’action.

Le bonheur, ce n’est pas ce qu’on a ; tout ce qu’on a, on peut le perdre et même, on le perdra. Le bonheur, ce n’est même pas ce qu’on est. Le bonheur, c’est ce qu’on fait. Le maire est un homme d’action ; j’ai toujours dit que, contrairement à ce qu’on imagine souvent, le sage est un homme d’action ; eh bien, le maire aussi. Cela ne veut pas dire que le maire est un sage, cela veut dire qu’un sage peut être heureux d’être maire.

Ce week end le choix, un passé que vous ne vouliez plus ! Face à un présent que vous ne souhaitez plus non plus ! Il est vrai qu’on ne facilite guère la vie au citoyen, tant les incohérences politiques et humaines, le flou, le non-dit se sont ingéniés à brouiller les cartes pour ce que l’on s'obstine à nous présenter comme le passage obligé du destin de PLOUHA.

Un mauvais choix par contre risque de compromettre une reprise fragile car de plus en plus fondée sur programme actuel de stabilité, , de constance, face à un programme certainement d’investissements ?

En attendant, il faut construire l’avenir pour nos enfants . Il faut donc faire confiance à nos futurs élus

Patrick
Admin
Admin
Admin

Messages : 13871
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 66
Localisation : cotes d'armor

https://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

FACILE ET DIFFICILE , le CHOIX .... Empty Re: FACILE ET DIFFICILE , le CHOIX ....

Message par Admin Ven 28 Oct - 10:55

Second tour. Philippe Delsol tient la corde et la calculette

FACILE ET DIFFICILE , le CHOIX .... Sans_419


Après un premier tour en ordre dispersé, les appels à l'union sacrée (1) suffiront-ils au maire sortant Éric Duval pour rassembler, dimanche, tous les électeurs de droite ? Encore mieux embarqués qu'aux municipales 2014, Philippe Delsol et la gauche réussiront-ils là où ils avaient échoué (de 14 voix), il y a deux ans ? Éléments de spéculations.


Delsol à deux doigts (et 25 voix) du sacre.

Avec 48,89 % des suffrages au soir du premier tour, Philippe Delsol (liste PS-PC) n'est pas passé très loin, dimanche, d'une élection dès le premier tour. Au total, il ne lui a manqué que 25 voix pour atteindre la majorité absolue. Un scénario déjà quasi rencontré en 2014, le maire sortant raflant, à l'époque, 48,05 % des bulletins de vote au soir du premier tour... Avant de se faire doubler dans la dernière ligne droite par Éric Duval, qui avait finalement emporté la mise pour 14 petites voix !


Au petit jeu de la calculette.



Si l'Histoire ne repasse pas les plats (c'est, du moins, ce que dit Louis-Ferdinand Céline), Philippe Delsol a de la mémoire, et se garde bien de fanfaronner. Dimanche dernier, l'élu de gauche sortait lui-même la calculette, à l'heure de la proclamation des résultats : les 591 voix d'Éric Duval ajoutées aux 511 voix de Valérie Rumiano (qui s'est désistée pour le second tour, sans consigne de vote) portent le total des suffrages à droite à 1.102 voix. Soit 48 de plus que celles versées sur son nom (2).

Comme les antibiotiques, le report n'est pas automatique.


Si politique rime avec arithmétique, le report de voix, lui, n'a rien d'automatique. Il le sera sans doute d'autant moins que la lutte fratricide du premier tour entre partisans de Duval et défenseurs de Rumiano a été assez sévère. Autrement dit, peu de chance de voir l'intégralité des 23,7 % de la liste Rumiano profiter au maire sortant, crédité, lui, de 27,41 %. Éric Duval, qui mise sur la discipline des électeurs de droite et le côté « petit doigt sur la couture » (selon son expression) peut-il déjà, à ce tarif-là, dire bye-bye à son écharpe tricolore ? C'est sans compter sur un très large vivier d'électeurs. Ceux qui feront sans doute l'élection de dimanche. À savoir, les abstentionnistes.

Convaincre les abstentionnistes.



Ils sont courtisés comme jamais. Et de leur geste citoyen (ou pas) viendra sans doute la vérité du scrutin. Eux, ce sont les abstentionnistes du premier tour, soit 43,60 % de la population électorale. Un réservoir théorique de 1.767 électeurs (sur les 4.053 inscrits) dans lequel vont chercher à puiser Éric Duval et Philippe Delsol. Combien d'entre eux iront voter dimanche ? Qui parviendra à s'attirer le plus leur faveur et à faire le plein ? À défaut de marc de café, on peut jeter un coup d'oeil aux municipales 2014. Le taux de participation du premier tour y était de 69,77 % (56,4 % dimanche dernier), contre 74,4 % au second. Autrement dit, il y a de la marge et de quoi battre et rebattre largement les cartes.

La tentation présidentielle.


Le socialiste Philippe Delsol tient d'évidence la corde. Parfaitement identifié des électeurs, ayant mené une campagne active sur le terrain, l'ancien élu qui mise beaucoup sur le manque d'unité à droite et sur les querelles faisant un rien désordre doit aussi croiser les doigts pour que ce scrutin local ne vire pas, pour certains électeurs, au sondage pré-présidentielle.

Auquel cas, Plouha, longtemps à gauche avant la surprise Duval, pourrait en réserver quelques autres... 1. Lancés par Alain Cadec (Les Républicains) et Didier Lechien (UDI) 2. En tête dans les cinq bureaux de vote lors de la triangulaire du premier tour, Philippe Delsol, sur le même mode, ne serait plus souverain que dans le seul bureau n° 3 si on additionne les voix des deux listes de droite.


http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/plouha/second-tour-philippe-delsol-tient-la-corde-et-la-calculette-28-10-2016-11271819.php#closePopUp
Admin
Admin
Admin

Messages : 13871
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 66
Localisation : cotes d'armor

https://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

FACILE ET DIFFICILE , le CHOIX .... Empty Re: FACILE ET DIFFICILE , le CHOIX ....

Message par Admin Ven 28 Oct - 17:37

FACILE ET DIFFICILE , le CHOIX .... Sans_437

FACILE ET DIFFICILE , le CHOIX .... Sans_438
Admin
Admin
Admin

Messages : 13871
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 66
Localisation : cotes d'armor

https://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

FACILE ET DIFFICILE , le CHOIX .... Empty Re: FACILE ET DIFFICILE , le CHOIX ....

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum