LA SANDALETTE DE PLOUHA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-9%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur les MacBook Air 13’’ 256Go
1029 € 1129 €
Voir le deal

L’astronaute Virgil Ivan (« Gus ») Grissom est le deuxième Américain, après Alan B. Shepard, à aller dans l’espace.

Aller en bas

L’astronaute Virgil Ivan (« Gus ») Grissom est le deuxième Américain, après Alan B. Shepard, à aller dans l’espace. Empty L’astronaute Virgil Ivan (« Gus ») Grissom est le deuxième Américain, après Alan B. Shepard, à aller dans l’espace.

Message par Admin Lun 5 Avr - 17:18

L’astronaute Virgil Ivan (« Gus ») Grissom est le deuxième Américain, après Alan B. Shepard, à aller dans l’espace. Sans5834


Gus Grissom

(3 avril 1926 - 27 janvier 1967)

L’astronaute Virgil Ivan (« Gus ») Grissom est le deuxième Américain, après Alan B. Shepard, à aller dans l’espace.

Né à Mitchell, dans l’Indiana, il obtient un diplôme de bachelor en ingénierie mécanique à l’université Purdue (West Lafayette, Indiana).

Il s’engage dans l’U.S. Air Force en 1951 et effectue cent missions de combat durant la guerre de Corée à bord d’avions F-86 Sabre au sein du 334e escadron d’interception.

De retour aux États-Unis en 1952, il devient instructeur sur avions à réaction à Bryan (Texas).

En août 1955, il entame des études d’ingénieur aéronautique à l’Air Force Institute of Technology de la base de Wright-Patterson (Ohio) puis est affecté en octobre 1956 à l’école des pilotes d’essais de la base d’Edwards, en Californie.

En mai 1957, il devient pilote d’essais à Wright-Patterson.

En 1959, Grissom se porte candidat astronaute auprès de la N.A.S.A. et il est admis en avril dans le groupe des sept astronautes du programme Mercury (« Original Seven »).

Il devient l’astronaute de réserve de la mission Mercury-Redstone-3/Freedom-7 qui permet à Alan Shepard de devenir le premier Américain à aller dans l’espace, en effectuant, le 5 mai 1961, un vol balistique suborbital.

Le 21 juillet 1961, Grissom réalise le second vol balistique habité du programme Mercury, à bord de Mercury-Redstone-4/Liberty Bell-7, qui culmine à 190 kilomètres au-dessus de l’océan Atlantique.

Après un vol de 15 minutes et 37 secondes, la capsule amerrit à 487 kilomètres de Cape Canaveral.

La capsule est ballottée par les vagues, l’eau pénètre à l’intérieur et elle sombre ; Grissom est contraint de la quitter à la nage avec son scaphandre dans une mer déchaînée.

* Gemini-3

Grissom remplace Alan Shepard comme commandant de la mission Gemini-3, ce dernier étant cloué au sol lorsque les médecins détectent qu'il est atteint de la maladie de Menière (affection de l'oreille interne).

Cette mission, la première avec équipage du programme Gemini, est lancée le 23 mars 1965.

Avec beaucoup d'humour, Grissom la baptise "Molly Brown", en référence à Margaret Brown, dite "L'insubmersible Molly Brown", ayant survécu au naufrage du Titanic.

La NASA refuse cette proposition, qui restera.

L'insigne de Gemini 3 montre une capsule flottant sur l'eau.

Ce sera la dernière fois qu'un astronaute décidera de la dénomination publique de la mission.

Grissom et son coéquipier John Watts Young réalisent trois orbites autour de la Terre avant d'amerrir après 4 heures 52 minutes de vol.

Grissom a participé à la conception du vaisseau chez le constructeur McDonnell Aircraft et a mis au point en particulier le contrôleur permettant d'effectuer les manœuvres de translation du vaisseau qui sera également utilisé sur les vaisseaux du programme Apollo.

* L'incendie d'Apollo 1

Après avoir été désigné commandant de l'équipage de réserve de la mission Gemini 6A, Grissom est choisi pour commander la mission Apollo 1, le premier vol du programme Apollo avec comme coéquipiers Ed White et Roger Chaffee.

Le vol doit avoir lieu le 21 février 1967 et l'équipage effectue des répétitions de lancement à bord de la cabine.

Lors de l'un de ceux-ci, un incendie se déclare dans le vaisseau alors que Grissom et son équipage s'y trouvent en combinaison spatiale.

Les trois hommes périssent dans l'incendie.

Le feu a sans doute pour origine un court-circuit provenant d'une partie non identifiée du câblage électrique.

L'étincelle a enflammé l'atmosphère de la capsule composée à 100 % d'oxygène.

L'enquête montrera que le câblage était de mauvaise qualité et que l'incendie avait été alimenté par un grand nombre de composants inflammables présents dans celle-ci : revêtement intérieur, combinaison spatiale, etc.

Après cet accident, le vaisseau Apollo sera revu en profondeur (composants, connexions, gainage, etc.), ce qui fait perdre un an au programme.

Au début de l'incendie, les astronautes n'avaient pu évacuer le vaisseau car le mécanisme d'ouverture de l'écoutille était particulièrement complexe, conséquence partielle de l'accident de Gus Grissom sur le vaisseau Mercury 4.

Le mécanisme fut revu et une procédure d'ouverture rapide et simplifiée fut mise au point...

https://www.americaspace.com/2021/01/27/the-slightest-glitch-remembering-the-fire-otd-in-1967/?fbclid=IwAR1VhpjnCFMMxi9H9Tl2_2Dnl22iXnTnb09briDfFE42TMJB3OBiTsQe_sA
Admin
Admin
Admin

Messages : 14071
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 66
Localisation : cotes d'armor

https://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum