LA SANDALETTE DE PLOUHA
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

La science a percé le secret de la mystérieuse matière noire enrobant les momies

Aller en bas

La science a percé le secret de la mystérieuse matière noire enrobant les momies Empty La science a percé le secret de la mystérieuse matière noire enrobant les momies

Message par Admin Mer 27 Mai - 19:27

La science a percé le secret de la mystérieuse matière noire enrobant les momies Sans4388

Dans leurs sarcophages, les momies de l’Égypte antique étaient enduites d’une mystérieuse matière noire. 3 000 ans plus tard, les scientifiques du British Museum ont pu analyser cette substance, déterminer sa composition et sa signification.


Les momies égyptiennes conservées dans des sarcophages étaient pour la plupart enrobées d’une substance noire, pâteuse et gluante. Si de nombreuses informations circulent sur l’embaumement des morts dans l’Égypte antique, on savait jusqu’ici peu de choses sur cette mystérieuse matière recouvrant leur ultime demeure.

Mais les scientifiques du British Museum de Londres ont récemment analysé cet enduit noir, dans une douzaine de sarcophages, pour en déterminer la composition, mais aussi mieux comprendre le sens de ce rituel.

Une recette venue de loin

L’analyse a permis de découvrir que cette « pâte » ou « boue » noire est un mélange d’huile végétale, de graisse animale, de résine, de cire d’abeilles et de pétrole brut. Si les ingrédients varient d’un enduit à l’autre, on a retrouvé ces cinq éléments dans chacun des 100 échantillons analysés.

Certains de ces « ingrédients » ne se trouvent pas naturellement en Égypte, ils ont dû être importés. « Les deux résines que nous avons souvent trouvées viennent de pistachiers, qui poussent entre la Grèce et l’Asie occidentale, et de conifères, dont les plus proches sont des cèdres, qui ne sont présents que dans les pays au nord de l’Égypte », révèle Kate Fulcher, chercheuse au département de recherche scientifique du musée londonien.

Quant au pétrole, il proviendrait de la mer Morte, dont les habitants de la Grèce antique racontent que des blocs solides flottaient en surface. Ils étaient récupérés pour être vendus en Égypte.

La science a percé le secret de la mystérieuse matière noire enrobant les momies Sans4389

Le sarcophage d’une momie, une jeune fille appelée Tjayasetimu, recouvert d’une « pâte noire ». (Photo : British Museum)

Pourquoi cette couleur noire ?


Les chercheurs ont pu déterminer que cette matière noire était utilisée dans un premier temps pour embaumer le corps des défunts, puis pour recouvrir leur cercueil ou sarcophage.

« Quand une personne mourrait, elle devenait une sorte d’incarnation du Dieu Osiris, qui est associé à la mort et à la résurrection. Osiris était appelé « le Noir » et souvent décrit avec une peau noire et l’apparence d’un corps momifié », indique Kate Fulcher sur le blog du musée

La couleur noire était aussi celle du limon sur les bords du Nil : après la crue du fleuve, cette matière devenait particulièrement fertile et symbolisait, aux yeux des Égyptiens, une régénération, donc une renaissance.

Un rituel funéraire éservé à l’élite

Une matière noire et visqueuse difficile à se procurer, donc, et qui n’était en réalité réservée qu’à l’élite. Un des exemples les plus anciens est celui de Toutânkhamon, dont le cercueil en or en était recouvert, bien qu’il ait été « nettoyé » depuis.

Si la « boue noire » pouvait être utilisée pour les défunts en dehors des familles royales, tout le monde ne pouvait pas se permettre une telle sépulture. « Même parmi l’élite, tous ne choisissaient pas d’en être recouverts, et cela semble relever d’un choix personnel », notent les chercheurs, qui n’en sont qu’au début de leurs découvertes.

Ils espèrent désormais analyser des tombeaux plus anciens, afin de décrire les changements dans la composition de cette matière à travers les âges. « Nous espérons aussi fabriquer cette pâte noire pour pouvoir mieux comprendre comment elle était stockée, transportée et versée, connaître son odeur et sa température. Cela nous aidera à imaginer à quoi ressemblaient des funérailles dans l’Égypte antique », concluent-ils

ouest france
Admin
Admin
Admin

Messages : 13860
Date d'inscription : 07/04/2015
Age : 66
Localisation : cotes d'armor

https://lasandalettedeplouha.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum